La GUERRE des POILS a COMMENCÉ : comment les tuer TOUS ?

On adore l’été, mais on redoute aussi le moment de sortir ses jupes, ses petits shorts et ses robes, qui signent l’arrivée d’une corvée qu’on oublie facilement en hiver : l’épilation !

Comment enfin, venir à bout de ces poils qui nous narguent au quotidien ?

1. On en vient à bout en mangeant

Quand la guerre est déclarée, il faut d’abord éradiquer l’ennemi de l’intérieur : et ça commence dans l’assiette, oui oui ! On mise sur les aliments riches en antioxydants, comme les tomates ou les fruits rouges, et on évite tout ce qui est raffiné (pain blanc, pâtes non complètes, sucre blanc…). Evidemment, ce n’est pas ça qui fera disparaître miraculeusement nos poils, mais tout ce qui peut ralentir la repousse mérite d’être tenté !

2. On choisit la BONNE méthode d’épilation

Qui dit été, dit jambes nues tous les jours ou presque : il s’agit donc d’adopter la meilleure tactique pour ne pas devoir vous faire des retouches tous les 2 jours. On peut donc laisser tomber le rasoir, qui en plus irrite l’épiderme, ou la crème dépilatoire, pour se tourner vers des méthodes plus radicales et longue durée : l’épilateur électrique ou l’épilation à la cire, ou à la cire orientale. Pour que ce soit moins la corvée, on se fait une soirée « soins du corps » en commençant par un bon bain chaud (idéal pour ouvrir les pores et avoir un résultat plus net). On poursuit avec l’épilation avant de terminer par une huile sèche apaisante et hydratante pour calmer les vilains boutons rouges.

3. On contre les poils incarnés

Le revers de la médaille quand on se débarrasse de ses poils, c’est souvent une repousse compliquée, avec poils incarnés et grattouillis gênants. Pour les contrer avant qu’ils ne fassent leur apparition, on pense à bien désinfecter sa peau après l’épilation et encore plusieurs jours après. On se fait des gommages réguliers pour se débarrasser des peaux mortes qui peuvent obstruer les poils et empêcher leur pousse correcte, et si un malheureux poil égaré se met à pousser sous la peau, on ne s’acharne surtout pas sur lui en l’attaquant à coups d’ongles : c’est le meilleur moyen de laisser une jolie cicatrice sur la peau ! On patiente le temps qu’il soit « mûr » pour l’expulser, désinfectant à portée de main.

5. On ralentit la repousse

Comment on fait pour retarder le plus possible ce moment fatidique où les poils commencent à repousser mais ne sont pas encore tout à fait prêts pour une épilation en bonne et due forme ? On commence par exfolier sa peau au moins 1 fois par semaine, pour la débarrasser de ses cellules mortes et empêcher les poils de repousser sous la peau (gant de crin ou savon noir sont le must). Ensuite, on oublie les crèmes trop riches qui peuvent avoir un effet sournois en « bouchant » les pores de la peau, et on opte plutôt pour des solutions naturelles comme l’huile essentielle de sauge (on la dilue dans une crème hydratante au préalable), à appliquer durant plusieurs jours après l’épilation pour plus d’efficacité.

6. Quid du laser ou de la lumière pulsée ?

Pour se débarrasser de ses poils une bonne fois pour toutes, on serait tentée de se tourner vers l’épilation « définitive » avec des séances de laser ou de lumière pulsée. Une bonne idée à condition de s’y prendre pendant la saison hivernale, car le résultat peut être long ! Sans compter un coût élevé qui n’est pas accessible à tous les budgets…

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest