ACCOUCHEMENT : 10 TRUCS FLIPPANTS qui arrivent à notre CORPS ensuite

Vous avez survécu à 9 mois de grossesse, vous avez supporté les nausées, les jambes lourdes, le bidon hyper tendu…

Et à la fin, vous n’aviez plus qu’une hâte : accoucher, et vous réapproprier votre corps !

Sauf que dans la réalité, ça ne se passe pas tout à fait comme ça…

1. Eh non, on ne peut toujours pas dormir sur le ventre…

Les derniers mois de grossesse, vous avez galéré : sur le dos ou sur le côté, un coussin calé sous le bidon… mais impossible de fermer l’œil une nuit entière. Vous avez fantasmé en pensant à l’après-accouchement, quand vous pourriez enfin dormir dans votre position préférée, sur le ventre. Et puis, une fois que vous avez décidé d’allaiter, vous vous êtes aperçue que votre poitrine avait tellement enflé que c’était juste insupportable d’essayer de dormir sur le ventre… Et rebelote pour quelques mois sur le dos !

2. Notre bidon est resté gonflé

Une fois bébé né, on s’attend à retrouver un ventre, certes pas plat, mais au moins dégonflé. En fait, on s’aperçoit très vite que notre bidon nous donne encore l’air d’être enceinte de quelques bons mois, et que non on ne va pas pouvoir retrouver ses petits tops favoris avant plusieurs semaines. Sans compter ceux qui vous félicitent dans la rue ou qui vous laissent la place dans le bus en vous demandant « c’est pour quand ? »…

3. Nos hanches se sont élargies

Ça y est, on a enfin réussi à se débarrasser des derniers kilos pris pendant la grossesse, et, triomphante, on s’apprête à se glisser à nouveau dans notre jean chéri, sauf que… ça coince ?! Eh oui, pour donner naissance à bébé, notre bassin s’est sensiblement élargi, et on ne va pas pouvoir y faire grand-chose. Paraît-il que c’est seulement à la ménopause qu’il « rétrécit » à nouveau. Reste plus qu’à patienter…

4. Notre périnée a morflé

Episio ou pas, on sait maintenant où se trouve ce fameux et mystérieux périnée, et y’a pas à dire, il a morflé. Et même une fois la rééducation du périnée terminée, on doit continuer à l’exercer si on ne veut pas se retrouver à devoir acheter des protège-slips pour fuites urinaires…

5. Nos seins ont explosé

Ils avaient déjà sensiblement gagné en volume pendant la grossesse, mais alors à la première montée de lait, vous avez bien pris conscience de leur (nouvelle) existence. E vous vous êtes demandée avec angoisse s’il existait réellement des soutiens-gorge prévus pour cette taille-là (on vous rassure : oui !).

6. Des « tatouages » indésirables ont fait leur apparition sur notre corps

Plus précisément sur vos hanches, votre ventre, ou vos seins… Les vergetures auxquelles vous croyiez avoir échappé étaient en fait bien là, sauf que vous aviez du mal à les voir avec votre bidon imposant.

7. On a eu nos règles en mille fois pires

Est-ce la nature qui se venge parce qu’on n’a pas eu nos règles pendant 9 mois ? En tout cas, après l’accouchement, on ne s’attendait pas réellement à ce carnage, genre scène de crime incontrôlée. Avec les slips filets et les serviettes XXXXXL en prime.

8. On a marché comme une petite vieille pendant un moment

C’est là qu’on a béni la poussette sur laquelle on s’appuyait pour avancer, comme les petits vieux et leurs déambulateurs. Parce qu’entre la fatigue de l’accouchement et des nuits sans sommeil, on ne tenait plus tellement debout, alors on se déplaçait à tout petits pas….

9. Nos abdos ont tout fondu

Bon, c’est pas comme si on avait des abdos en béton avant l’accouchement, mais tout de même, on s’est vite aperçues qu’on n’arrivait même plus à soulever son dos pour se redresser quand on était allongée dans le lit… Du coup, la rééducation abdo chez le kiné, on l’a bien bien sentie passer.

10. On a la peau toute flasque

Forcément, pour faire de la place à bébé pendant la grossesse, notre peau a dû se faire hyper élastique et se tendre un maximum. Du coup, après l’accouchement, on a la peau en berne… 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest