Les 10 PREMIÈRES FOIS que les HOMMES ne CONNAÎTRONT JAMAIS

Entre les hommes et les femmes, il y a quand même un sacré fossé.

Enfin, c'est plutôt tout un océan qui nous sépare ! On a beau miser sur la communication, l'ouverture d'esprit, … Rien n'y fait.

Il y aura toujours cette différence de langage.


Et il y a nos premières fois à nous que nos amis les hommes ne comprendront jamais…

1. La première fois qu'on utilise un tampon

C'est clairement le point qu'aucun mec ne pourra jamais comprendre, et c'est anatomique. La première fois qu'on se dit qu'on se met aux tampons et qu'on déplie la notice de la boîte… c'est la panique ! C'est quoi ce schéma où la gonzesse a un pied sur la cuvette, qu'elle a la tête entre les jambes, toute recroquevillée et qu'elle doit « respirer profondément et se détendre » ? Invention de barbare !

Et on ne parle pas de la première fois où on décide de passer à la cup…

2. La première fois qu'on va chez l'esthéticienne

Ou la fois où on décide de mettre toute sa dignité de côté, et où on accepte de se montrer poilue comme un ragondin à une inconnue… Et si on a beau se dire que « c'est une pro, elle en voit tous les jours, et des bien pires ! », eh bien en fait, ça nous met pas plus à l'aise.

Et alors quand elle retire la bande de cire et que la larme coule le long de notre joue, en silence…

3. La première fois qu'on met des talons

Quand on se sent prête (ou simplement qu'on en a marre d'attendre pour en mettre) et qu'on passe en mode « talons », c'est jamais aussi fun que dans les films ! Entre crampes, ampoules, entorse et talon coincé dans la grille de métro… C'est pas tout rose de faire sa working girl.

Si les mecs salivent devant les bombasses en talons, qui leur font des jambes interminables, nous on se demande encore si Victoria Beckham n'aurait pas des jambes bioniques.

4. La première fois qu'on a oublié son maquillage juste avant une soirée

Parce qu'on est réellement les seules à comprendre ce moment de solitude, où on a juste envie de rentrer chez nous s'enterrer sous sa couette et n'en sortir qu'en 2043. Soirée en vue après le boulot, vous préparez votre trousse de maquillage de secours et à 18h… vous vous rendez compte que vous l'avez laissée sur la table du salon !

Et alors quand votre meilleure amie vous appelle, toute excitée, pour vous dire que votre target sera de la partie…

5. La première fois qu'on part en vacances

On sera probablement toujours incomprises, quand le temps est venu de faire notre valise pour partir en vacances. Si Zozo se contente d'un short, deux t-shirts et une brosse à dents pour le week-end, pour nous, c'est une autre paire de manches. Et là commence le marathon du dressing : quoi prendre ? Quelle quantité ? Quel genre ?

Et on ne parle pas de ce genre de week-end, où la météo est plus que mitigée. Beau mais froid ET pluvieux mais chaud dans un seul et même week-end ? Sérieusement ?

6. La première fois qu'on va chez le coiffeur

Parce qu'on est sûrement les seules à comprendre qu'aller chez le coiffeur pour la première fois (les coupes au bol de nos 6 à 13 ans ne comptent pas), c'est une grande étape. Quand Charmant, lui, ne veut pas comprendre que confier sa crinière chérie à un étranger c'est un grand moment d'apnée, pour nous c'est le grand saut. Forcément, lui, il paye 11€ pour un coup de tondeuse. Alors que nous on est plutôt du genre un-zéro-de-plus, mais c'est parce qu'on veut le meilleur pour notre belle chevelure ! Et cet après-après-shampoing-et-avant-soin-hydratant était vraiment indispensable.

Et on ne parle du moment où on se rend compte qu'on s'est fait couper trois fois ce que, nous, on appelle « pointes » et que les mèches sont beaucoup plus claires que ce qu'on voulait…

7. La première fois qu'on achète un Marc Jacobs

Avec leurs jeans aux mille poches, ils sont bien gentils mais ils ne sont pas vraiment ouvert d'esprit quand il s'agit de sac à mains. Ils ne pourront donc jamais, ô grand jamais, comprendre cet état de plénitude et d'extase intense quand on achète un Marc Jacobs (MacDouglas/Cholé/Chanel…) parce que « bah quoi c'est qu'un sac, hein ! ». Oui. Un sac qui coûte plus cher que ta voiture !

Et ce moment où Zozo nous demande s'il peut mettre son porte-feuilles dans notre sac pour le « débarrasser »…

8. La première fois qu'on sort sous la pluie

Parce que cheveux qui frisent et eye-liner qui coule, cela ne leur parle pas plus que ça. Et pourtant, quand on a déjà passé assez de temps à se préparer (lissage, maquillage…), qu'on met un pied dehors et qu'on sent des gouttes de plus en plus grosses, on a juste envie de pleurer.

Mais cela ne ferait que faire couler encore plus notre mascara (qui n'est même pas waterproof) !

9. La première fois qu'on prend une cuite

Zozo, quand il se prend une caisse, il ne change pas spécialement d'état, physiquement parlant. Par contre, nous, c'est la mission si on a bu un verre de trop : garder un œil sur sa jupe (qu'elle ne soit pas coincée dans les collants), essayer de sauver le peu de maquillage qu'il nous reste, à 2h du mat' et tenter de récupérer sa tignasse qui nous sert de chevelure…

Bref, notre dignité elle se fait la malle plus facilement quand même… Vigilance activée !

10. La première fois qu'on met du vernis

Quand on s'est fait une manucure de la bombe et qu'on la ruine parce que Zozo a frappé à la porte à l'improviste alors qu'on avait fermé à clés (et que les clés sont dans notre sac à mains), il ne comprend pas notre humeur massacrante !

Et pourtant on connaît toutes ces galères de la loose : dès que notre manucure est posée et qu'il faut attendre que ça sèche, miracle : une envie soudaine, et irrépressible, de faire pipi. Ou une oreille qui gratte.

Toutes ces choses qu'ils ne comprendront jamais…

AP

 

Crédit Photo / Pinterest