Si vous LUI faites CA, il va partir en COURANT !

On ne le dira jamais assez : le mâle est une espèce un peu à part, qui nous rend très curieuse et nous donne envie de nous lancer dans des études comportementales pour y voir un peu plus clair.

Et s'il n'est ni recommandé, ni nécessaire de se faire passer pour une nana parfaite devant un beau Zozo, il y a quelques petits faux pas à éviter pour rester dans la course...

1. La franchise trop poussée

Vous êtes mondialement connue pour votre franchise légendaire, celle qui fait que vos potes vous adorent et ont une totale confiance en vous. Mais avec un mâle, sortir fièrement que vous couchez le premier soir, toujours, et que vous ne portez jamais de culotte ne va pas l'exciter (sauf si c'est un gros pervers) mais plutôt lui donner envie de se barrer très loin, là où les filles font un peu moins flipper.

2. L'intégration trop tôtive

Non, tous les hommes n'ont pas peur de l'engagement, certains adooorent les bébés, les couches pleines de caca et le vomi. Alors que vous, quand on vous parle de votre utérus, ça vous file des boutons. Mais ne commencez pas à lui parler du grand voyage que vous faites avec tous vos potes d'enfance l'année prochaine sur votre terre natale : la Picardie. Il risque de s'inventer une maladie vénérienne, très, très contagieuse et de filer à l'anglaise.

3. Les atroces restrictions

Lui dire que vous avez décidé de devenir vegan, passe encore. Il mangera son burger dans son coin pendant que vous vous enfilerez du quinoa jusqu'à plus soif. Mais si vous commencez à lui expliquer que la viande, c'est fini, mais pas que : il va devoir acheter des fringues vegan, des chaussures vegan, et puis même du papier toilette vegan tant qu'à faire. Il risque de fuir. Et on le comprend un peu.

4. Les vilains tics de langage

Que vous n'ayez jamais réussi à prononcer le mot spectacle correctement, il trouve ça adorable. Mais par contre, la fâcheuse tendance que vous avez à utiliser le franglais à toutes les sauces (je suis troooop busy, my love, là) et les petits mots que vous employez pour vous donner un style (aime-moi, je suis super attachiante), ça lui file de l'urticaire. Ne parlons pas de votre manie de seriner des merkiiiii à tout bout de champ...

5. La prise de position trop radicale

Vous adorez les burgers, ça tombe bien, lui aussi ! Allez en manger un de temps en temps, c'est cool, un plaisir coupable à partager. Mais le midi, le soir, et puis encore le lendemain midi, et finir les restes le lendemain soir, c'est un peu trop pour lui. Que vous n'aimiez pas cuisiner, ce n'est pas un problème, mais que vous vous bouchiez les artères à la vitesse de la lumière, ça ne lui plaît pas des masses. De temps en temps, il aime bien grignoter un haricot vert ou deux.

6. La toison fièrement exhibée

Votre corps, c'est avant tout votre terrain de jeu perso. Alors vous ne laissez pas dicter votre façon de faire par qui que ce soit, surtout en ce qui concerne votre épilation. Zozo ne vous a jamais demandé de vous épiler intégralement et il se fiche complètement de savoir si votre ticket de métro est bien net ou un peu plus format passe Navigo. Par contre, le fait que vous lui balanciez des informations sur vos poils pubiens dès le premier rencard, ça lui donne envie de jeter un billet sur la table et de vous laisser en tête à tête avec votre vin rouge.

 

 

MDS

Crédit Photo / Pinterest