COMMENT détecter le MEC ALLUMEUR du MEC CHARMANT

Franchement, au pays des connards et des mecs bizarres, pas facile de choisir entre parano totale et crédulité fondue…

On ne sait plus s’il faut armer son radar anti tête de con chaque fois qu’un barbu pointe le bout de son pif, ou s’il faut baisser sa garde et laisser entrer dans sa vie un inconnu de sexe mâle…

Bon, on fait le point pour flairer le gros lourdaud de l’allumeur du pinpin charmant.

1. Le regard

L’allumeur : oh il m’a regardé oh ouh hi…

Méfiance ! Le gros allumeur maîtrise à la perfection le regard ravageur et sensuel… Il vous zieute de façon intense, un peu appuyée, un peu graouuwww. ALEEEERTE rouge !

Il travaille ce regard depuis qu’il a sept ans. C’est un vrai pro de l’allumage. Virez donc ce looser, il n’a que trois pois chiches dans le cerveau.

Le mec charmant : il a l’air un peu paumé, son regard est un peu fuyant mais plein d’intensité : oooooh il est chou… Un sourire un peu niais s’affiche sur ses lèvres en même temps ? Il balbutie mais ne cesse de vous regarder, sans faire vraiment exprès ? C’est un bon parti. Ah si si c’est sûr.

2. Le sourire

L’allumeur : sourire Freedent et ponctué d’un petit « Salut » d’une voix sensuelle ? Pfffff looser… Il pense qu’il faut parler comme le plombier des films porno pour séduire… Ne vous y fiez pas, c’est un crétin.

Le mec charmant : par contre si vous avez un sourire un peu timide mais gentiment accompagné d’un muet bonjour… Oh, loulou charmant en vue !

[SAUT_PAGE] 

3. Le toucher

L’allumeur : ah bah l’allumeur c’est simple, il te fout la main sur le bras, il te laisse passer en te plaquant sa paluche dans le dos… Il a pas peur quoi il y va. Non ce n’est pas sexy, non ce n’est pas vibrant : c’est un gros lourdaud qui te palpe le jambon pour « créer le contact ».

Le mec charmant : il fait une bise timide ou vous frôle la main sans faire exprès et écoute la petite qui lui dit « Mais t’es OUUUUUF mec, elle va te prendre pour un pervers ! » Du coup, il hésite c’est charmant, et ça promet bien plus de belles choses !

4. La voix

L’allumeur : il parle comme il marche. Comme un crétin. Nan franchement, ôtez donc ces œillères que vous avez et regardez : il marche en canard en roulant les épaules et vous parle façon : « Hmmm, c’est à toi ce petit pull ? Charmant… » d’une voix faussement grave. C’est un pauvre type qui tente de vous impressionner façon Carla Bruni qui fait croire qu’elle a une voix rauque et sensuelle…

Le mec charmant : il parle franchement, sans se faire passer pour un autre en vous demandant votre avis, en vous laissant parler aussi et en se foutant bien de sonner comme un chanteur groovy. Ça c’est bien, ce n’est pas un timbré piqué de narcissisme, vous vivrez de bien plus doux moments avec lui.

[SAUT_PAGE] 

5. Les blagues

L’allumeur : petite blague mignonne, taquinerie… Par contre, si c’est vous qui le vannez il le prend à moitié mal et se vexe. Oh le blaireeeeau. C’est un séducteur né qui a travaillé ses punchlines mais qui a du mal à cacher son petit ego-trip ! Fuyez, il ne sera drôle que le temps de vous mettre dans son lit.

Le mec charmant : bah le mec charmant il est marrant. Il rit franchement, il arrive à se moquer de lui-même et a de l’humour. Il est spontané quoi et ça, ça sent bon le mec sympatoche !

6. Le dialogue

L’allumeur : il parle, il parle, il parle… Il pose des questions pour faire genre mais il parle de lui, puis de son job, de sa promotion… Bref, il se vend quoi. Parce qu’il pense qu’un homme doit être fort, sûr de lui, con quoi… Ouais bah non en fait, il nous fait juste chier avec ses histoires de dossiers et de RH.

Le mec charmant : il discute avec vous. Et non avec lui. C’est une grande différence. Ensuite, il s’intéresse vraiment à vous, il vous répond sincèrement, bref, c’est une personne à peu près normalement constituée qui sait entretenir des rapports humains sains. Bon, oui on sait c’est de plus en plus rare mais il y en a quand même.

 

Allez, à vos détecteurs !

Crédit Photo / Pinterest