Mon MEC m'a DIT ce qu'il PENSAIT de mes BOURRELETS #OhLaVache !

Oui, on a décidé en parler, comme ça, de façon tout à fait franche et naturelle, avec Charmant : nos bourrelets !

Et, vous voulez savoir ? Ça nous a fait du bien, au final !

Parce que voici tout ce qu’il pense, en vrai, de nos poignées d’amour et de nos petits plis…

1. Le ventre

« Bah quoi, le ventre ? C’est pas comme ça un ventre ? Quoi ça devrait être tout plat ? Mais c’est pas possible, enfin ! Ce serait trop bizarre tout plat, ça ferait genre une planche toute raide non ? »

Et voilà comment on a su qu’en fait, on était bien la seule à se torturer l’esprit pour trouver comment enfin avoir un ventre ultra plat comme les gourous du fitness sur Instagram…

2. Les poignées d’amour

Là, il n’a pas capté de quoi on parlait, au début : les quoi ? Les poignets d’amour ? Non non, jojo d’amour, les poignées, ça s’écrit comme une poignée de porte sauf que là, elle est accrochée juste autour de la taille, c’est la bouée, si tu préfères…

Forcément, ça l’a plutôt fait marrer, et on a remisé notre sweat trop large au placard pour les exposer, nos poignées !

3. Les cuisses

Attention, là il a fallu, preuve à l’appui, faire un geste d’un sacrifice inouï dans notre relation : s’emparer de la peau de nos cuisses à pleines mains, pour lui prouver en chair et en os (bon, plutôt en capitons, en fait), qu’on avait une vilaine peau d’orange. Oui, ça demande une confiance absolue dans son couple, on vous l’accorde.

Mais ça en valait la peine ! Il a à peine jeté un œil, avant de retourner à son bouquin en lâchant qu’il y avait bien plus important dans la vie, hein…

4. Les fesses

Alors forcément, on touche à l’ultra sensible, la zone minée dont il ne faut surtout pas mentionner l’existence sous peine de finir un pot de nutella® à la main, en train de pleurer sur vos fesses qui n’ont pas compris que vous aviez terminé votre croissance et qui s’obstinent à pousser envers et contre tout.

Mais là, Charmant n’était pas du tout d’accord avec votre analyse, et il en est ressorti des termes comme « moelleux », « douceur », « à croquer », et puis, bon, ça a dégénéré du coup, on ne vous racontera pas la suite…

5. Celui sous les seins

Alors celui-là en fait on lui a appris son existence, il ne savait même pas ce que c’était… On a même dû se pencher vers l’avant, en exagérant à peine, pour qu’il constate par lui-même les effets de la gravité sur notre corps.

Il a donc admis, sous l’évidence, que ça faisait un vilain pli sous le soutif… avant de nous faire remarquer, non sans une pointe d’ironie, que vu qu’on ne passait pas notre vie dans cette position, l’honneur était sauf !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest