SEXE : 8 MANIÈRES de demander POLIMENT de COUCHER avec VOUS

Si on attend que les Zozos fassent le premier pas, en 2017, on est mal barrées hein !

Alors on prend les devants…

Mais on le fait avec chic, parce qu'on n'est pas des sauvages quand même !

1. L'invitation à dîner

« Voudriez-vous monter chez moi partager quelques crudités au houmous ? » en voilà une belle proposition ! Qui refuserait du houmous, de nos jours ?? Alors quand vous croisez votre voisin canon, en bas de chez vous, n'hésitez pas à l'amadouer avec quelques bonnes victuailles ! Bon, évitez simplement de prendre des risques inutiles : ne parlez ni de sauciflard, ni de rillettes… Bah oui, si vous tombez sur un vegan, c'est un coup à ruiner votre proposition !

 

2. L'incruste maîtrisée

« J'adorerais que vous me montriez votre castor ! Ah… vous n'avez pas de castor ? J'ai cru que vous disiez que vous aviez un castor ! Boh, j'ai dû confondre avec chat ! Vous avez un chat ? J'adorerais que vous me présentiez votre chat ! ». Bon c'est un poil culotté, n'empêche que, comme votre cible sera forcément prise de court (bah oui, tant d'acharnement, ça cloue le bec), il y a de fortes chances pour qu'elle accepte. Ou qu'elle n'ait pas le temps de vous dire non.

 

3. La corde sensible

« Je suis un peu déboussolée, je viens d'apprendre que mon ex qui vient de me plaquer par MAIL FACEBOOK est aussi passé chez moi pour saccager mon appart' et il a kidnappé mon chaton, Jean-Jacques. Ça vous dérange si je passe la nuit chez vous, le temps de retrouver mes esprits ? ». Bon c'est un peu vicieux, mais ça se tente (qui a dit qu'il y avait une clause de bienséance??) : ce beau mâle, là, au fond du bar, que vous zyeutez depuis des plombes, il va falloir l'attendrir. Alors soyez créative. En espérant qu'il ne soit pas trop génial, au point de vouloir vous aider à retrouver Jean-Jacques !

 

4. La femme fatale

« Toi, là, suis-moi et ne pose pas de questions ». Bon, là on atteint un niveau Nikita, pour celles qui n'ont pas froid aux gobilles. Les genres de Tomb Raider de l'accouplement, des Harley Quinn de la couette, de celles qui n'ont jamais cru au Prince Charmant à la noix mais plutôt à l'orgasme charmant avec SES noix. On tient les rennes, on est sûre de nous (on est sûre de lui aussi, on n'est pas inconsciente non plus, hein), on ne lâche rien. Sauf si on se rend compte que c'est un micro-pénis. Ou qu'il est partisan du FN. Là, on peut le lâcher !

 

5. Le service rendu

« Vous pourriez coucher avec moi, s'il vous plaît ? Depuis le temps que mon ex m'a plaquée, j'ai peur que ça ne commence à se friper là-dedans, et j'aimerais y insuffler un vent de fraîcheur ». Quand vous croisez ce beau jeune homme dans votre restau favori, ça ne coûte rien de demander. Et si c'est un gentleman, il ne pourra qu'accepter. Un gentleman ne laisse jamais une demoiselle en détresse. JAMAIS.

 

6. Le chantage

« Tu passes la nuit avec moi sinon je dis à ton boss que tu piques des stylos Bic® depuis des années dans les bureaux ». Bah quoi, on a jamais dit que le chantage n'était pas poli ! Si vous le dites avec un « excuse-moi, mais... » ou un « s'il te plaît », il n'y a aucune raison qu'il le prenne mal ! Et pour les stylos Bic®, vous pouvez improviser hein. De toute façon, peu de chance de vous planter en l'accusant de piquer des fournitures au bureau. Qui ne l'a jamais fait ?!

 

7. Le quiproquo

« Pourriez-vous m'aider à travailler ma souplesse et mon souffle, j'aimerais devenir plus tonique et plus endurante », au prof de sport sexy de votre cours de fitness. Avec un peu de chance, il pensera au premier abord que vous parlez vraiment de sport, et comme le sport c'est sa vie, il ne pourra qu'accepter. Et puis quand il se rendra compte que vous ne parliez pas de ce sport-, mais d'un autre type de sport, trop tard : bah oui, il a déjà accepté, il ne va quand même pas nous faire de faux-plan, c'est malpoli de décommander !

 

8. Le parrainage

« J'ai entendu dire que vous étiez vraiment très fort et très musclé et que vous étiez un dieu sous la couette, ça vous embête si je teste moi-même ? ». Qu'on se le dise : un homme aime qu'on le caresse dans le sens du poil et il aime se faire mousser. Alors comme qui ne tente rien n'a rien, pourquoi se priver. Par contre non, ça ne marche pas avec le mec de sa meilleure amie ni avec son beau-frère hein ! Il y a des limites à la politesse ! 

 

AP

Crédit Photo / Pinterest