Les PIRES PHRASES entendues à la MATERNITÉ

Ah, l’accouchement, ce merveilleux moment qui restera à jamais gravé dans notre corps… euh, notre cœur, bien sûr !

Et surtout, ce qu’on ne risque pas d’oublier, ce sont ces petites phrases balancées à la maternité, directement dans la trogne, en plein baby-blues…

Morceaux choisis !

1. « Mais si, l’autre, là, la césarisée » !

Comment ? Quoi ? C’est de MOI qu’on parle ? Wouhouuuuuuuuuuuu j’ai eu le César ?

Ah non. Je suis juste la relou qui a du mal à se lever parce qu’elle a eu un léger trou dans le ventre.

2. « Non mais t’as vu comment elle fait prendre son bain au petit ? Tu crois qu’on peut la laisser sortir ? »

Et bim dans ta face de nouvelle maman encore pas très à l’aise dans ses nouvelles baskets…

3. « Mais enfin, vous voyez pas qu’il a faim ce gosse ! »

Ah pardon, je croyais juste qu’il hurlait parce qu’il faisait ses vocalises ! Au temps pour moi, hein…

4. « C’est chez vous que ça braille ? »

Ohlalala, je suis VRAIMENT navrée, je ne m’étais pas rendue compte que les hurlements de mon adorable nouveau-né auraient pu être entendus jusque dans votre service et vous réveiller de votre garde… Non, surtout que comme vous le voyez, j’ai la situation parfaitement en main et que je maîtrise la bête, hein.

5. « Quoi vous lui donnez pas le sein ??? »

Mais vous vous rendez compte que ce gosse il va faire des allergies, et avoir de l’asthme, et tout ça ce sera de VOTRE faute hein ! Faudra pas venir pleurer après quand il sera malade…

6. « Surtout, vous évitez le sèche-cheveux, pour l’épisio ! »

Non, vous n’êtes pas tombée dans un monde parallèle, on est juste en train de vous expliquer gentiment que l’idée répandue (ah bon ?) selon laquelle il faudrait utiliser un sèche-cheveux pour soulager la douleur de l’épisio, c’est du flan…

7. « Si vous voulez pas allaiter, mettez des feuilles de chou dans votre soutif’ »

Bon, OK, d’habitude je suis très solutions naturelles, tout ça… Mais là, non, désolée mais ça va pas être possible. Z’auriez pas plutôt un médoc très fort contre les montées de lait ?

8. « Ah, ça, c’est un bébé à coliques ! »

En langage clair : tu vois comme il braille comme un putois ton petiot ? Eh bah t’as pas fini d’en baver...

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest