10 CHOSES qu'on a crues à cause du DIABLE S'HABILLE EN PRADA

Que celle qui ne s'est jamais extasiée devant la vie d'Andrea nous jette le premier carré Hermès !

Mais on doit l'avouer on s'est un peu laissée avoir par ce scénario de rêve…

Et on a longtemps cru que… 

1. Bosser dans une rédac' mode nous ferait devenir canon

Alors qu'on a un salaire de misère et qu'on ne peut toujours pas shopper ailleurs que chez H&M… Et que quand on a -enfin – une augmentation, c'est lorsque l'on a une augmentation de boulot et donc plus aucun temps libre pour aller faire du shopping. Échec jusqu'au bout des boots !

 

2. Notre boss finirait par nous adorer

Alors que non, c'est faux. Elle nous a haïe dès notre premier jour, elle nous hait chaque jour de l'année et elle nous haïra jusqu'à notre dernier souffle dans la boîte.

 

3. Un collègue génial nous prendrait sous son aile

Sauf qu'en réalité, c'est chacun pour sa poire ! Tellement qu'on a toujours mangé toute seule et que quand un collègue vient nous parler, il nous appelle Sandra : on s'appelle Mathilde !

 

4. Après notre stage, on tomberait sur le boulot de nos rêves

En vrai, après notre stage de fin d'étude, on a enchaîné les petits boulots tout pourris, parce que notre « manque d'expérience » nous faisait recaler à chaque (rare) entretien. Et castrer le maïs, vendre des beignets sur la plage ou encore bosser à l'abattoir n'ont jamais vraiment été de vraies ambitions.

 

5. On rencontrerait des people à n'en plus finir

Bah oui, parce qu'on pensait être invitée à des galas de dingue, être sur la liste de toutes les soirées de remise de prix et participer aux fêtes d'anniversaire de George et Amal. Sauf qu'au dernier repas de Noël de la boîte, il n'y avait plus de place quand on a voulu s'inscrire, et pour le dîner d'été, il fallait payer 30€ pour y assister… Et jeans autorisés !

 

6. Notre ex nous pardonnerait d'avoir été une grosse connasse égoïste

Sauf qu'à la place du beau Nate, amoureux et compréhensif, nous c'était Jérôme, sans les yeux bleus et à la patience limitée… Il nous a bloqué de Facebook et même de LinkedIn !

 

7. On deviendrait pote avec Anna Wintour rien qu'en la grillant démaquillée chez elle

Parce que dans le film, c'est quand Andrea grille Miranda en mode cocooning dégueu chez elle que la boss dragon commence à se confier à sa petite protégée. Mais bon, nous, faudrait déjà qu'on la rencontre, Anna Wintour !

 

8. On aurait tous les trucs cool en avant-première

Les manuscrits, les fringues, les films… On pensait que nous aussi, en bossant dans la mode, on aurait tout ça. Mais les seuls exclusivités que l'on a, c'est quand la secrétaire change de mec ou quand l'assistante photo a mis une culotte qui fait des marques.

 

9. On pouvait ne plus dormir et avoir une peau de star

Andrea, elle est sollicité H24 et n'a plus vraiment d'horaires de bureau… Mais elle n'a jamais eu un teint si resplendissant : zéro cerne, zéro teint terne, elle a une pêche d'enfer et une trogne fraîche comme les tomates du jardin ! Alors que nous, même quand on dort 7h d'affilée, on a un teint blême à faire pleurer Marilyn Manson et nos cernes, on s'entrave dedans.

 

10. La gentillesse finit toujours par triompher

Sûrement le truc le plus absurde que l'on s'est grillée à croire : le bien et le généreux triomphent toujours. Mouais… Sauf qu'en vrai, seules les vieilles peau sans aucun état d'âme arrivent à être pote avec Anna Wintour et s'habiller en Saint Laurent !

 

Mais au moins, on a cru à quelque chose pendant toutes ces années !

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest