SOLDES : ce qu'il ne FAUT SURTOUT PAS acheter

Hiiiiii c’est les soooooooldes !!!

Et voilà, en un seul petit mot vous avez ruiné d’un coup toutes vos bonnes résolutions, et les mots « budget fixe » ou « uniquement des basiques » viennent de s’envoler, pfffffuit !, de votre tête.

C’est là qu’on arrive et qu’on dit : « DANGER ! DANGER ! »

Voici comment ne plus jamais se faire avoir pendant les soldes…  

1. Vous voyez la petite jupe imprimée losanges, là ?

Oui, tout le monde a l’air de se ruer dessus. Et oui, c’est vrai qu’elle a vraiment l’air mignonne, cette petite jupe, et puis il suffirait juste d’acheter ces escarpins à talons, là, qui colleraient vraiment pile-poil avec… STOP ! On se reconnecte à son cerveau juste 1 petite minute : depuis quand est-ce qu’on porte des jupes ? Et on n’aurait pas déjà une armoire entière de jupes imprimées dans notre armoire, issues des soldes des années précédentes et jamais portées ? Voilà.

2. LA bonne affaire à ne pas louper

Mais oui, allez, ce petit top, là, il est à -60 %, non mais CARRÉMENT ! Ouhlala, et cette veste en jean, à côté, pfiouuuuu, allez hop, dans le panier ! Oui, il semblerait que pendant cette période, vous soyez atteinte de ce qu’on appelle couramment « l’affairite aiguë », ou envie frénétique d’acheter tout ce qui serait bien soldé, sans trop regarder ce dont il s’agit vraiment…

3. Le piège gros comme une maison

Il est pourtant énorme, ce piège, mais c’est fou comme chaque année, on tombe dedans les yeux fermés : tiens, c’est les soldes, et si j’en profitais pour me faire un look canon ? Vous voyez déjà la tête de vos collègues au bureau quand vous débarquerez lundi avec ce tailleur-pantalon trop classe, les cheveux domptés en un bun trop stylé, et le regard juste souligné d’un trait noir… Humhumhum, c’est le moment où on se doit de vous signaler, avec un toussotement discret, que lundi matin vous vous réveillerez à la bourre, comme d’hab’, que vous enfilerez à tâtons votre jean slim noir et votre t-shirt blanc, et que vous mettrez juste un trait de rouge dans l’ascenseur pour ne pas avoir l’air d’un balai-chiottes !

4. Les pièces trop bien placées

Vous savez, celles qui se trouvent du côté du magasin où on peut respirer, vu qu’il n’y a personne, et qui sont comme par hasard les plus chouettes du magasin ? Oui, celles avec le minuscule écriteau « nouvelle collection »… Bon, bah, pas la peine de vous faire un dessin, hein.

5. Et les pièces trop bien soldées !

Donc, on est en première semaine de soldes, et cette petite robe rose fuschia est affichée avec un rabais de 80 %… Ce serait trop dommage de passer à côté d’une affaire pareille, hein !

Vous avez remarqué comme pendant les soldes, notre bon goût infaillible semble disparaître dans un trou noir intersidéral, et qu’il réapparaît toujours quand on arrive chez soi et qu’on défait ses paquets ?

6. Le même top pailleté en 15 exemplaires

Hiiiiiiiin, il est TROP canon celui-là, en plus il est trop bien soldé, allez hop j’en prends une quinzaine ! Bon, bien sûr, ce n’est pas couillon, au départ, de se dire qu’on va prendre du stock pour un bon basique indémodable ! Sauf que, voilà, au bout du compte, on se retrouve toujours mystérieusement avec 1 vrai basique (le t-shirt noir tout simple mais classe), et 15 exemplaires d’un haut à paillettes dorées qu’on ne sait pas trop à qui refourguer… (c’est quand déjà l’anniv’ de cette petite cousine qui vient d’entrer dans l’âge ingrat ?).

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest