Ce que FONT les PARISIENNES pour être BELLES

Bon de un, brisons le mythe : il y a des parisiennes super moches ! Et même plein ! Bah ouais, non mais oh, Faut pas déconner, c’est pas le paradis de la beauté Paris, c’est juste une ville qui se trainent vachement plus de pigeons et de mégots par terre que les autres (ouiiiiiiii on sait, c’est trop classe !) et qui a huit tonnes de boutiques au mètre carré ce qui pose un sophisme immédiat : grande ville, grandes boutiques, grandes filles belles.

Du coup, une certaine aura englobe ce qu’on appelle couramment « La Parisienne ». C’est classe déjà « La Parisienne », c’est vrai que la « Franc-Comtoise » ça sonne un peu moins bien (ouais mais bon, elles ont le comté et ça c’est la classe) mais surtout, une vague de filles a su surfer sur ce mythe de classe, de nonchalance, de cheveux propres mais qui ont l’air sales, de sens de la mode mais de vestes noires et de boots uniformes…

On vous dévoile leurs secrets canon-attitude !

1. Elles sont folles

Premier truc qu’on prend pour de la nonchalance : le grain de folie. Avoir un grain, ça rend canon, ça rend différente, ça rend fragile et forte à la fois…

Alors pas besoin de bien vous tenir, riez de votre rire guttural et gras, angoissez quand vous devez angoissez et dites couilles alors que vous auriez préféré sire « CA me fait suer. » C’est Sooooooo Chic, so naturel !

2. Elles disent des gros mots

Oui non mais attendez, pas des gros mots comme ça dégueu’ et lâchés à la volée ! Des gros mots savamment placés pour épicer leurs discours.

Elles ne diront pas : Putain ‘fais chier, j’me suis tapée la queue à la pistache pendant une heure ! », elles diront, « Oh mon Dieu, je suis allée nager, déjà, il y avait une file d’attente de malade, et surtout un vieux crouton aigri devant moi, je lui aurai bien mis mon sac à main dans figure à ce connaaaard. » Bim, connard devient un mot super chic.

3. Elles n’ont pas de coiffeur

Enfin c’est un coiffeur qui coupe le moins possible pour que ça ne se voit surtout pas. Rien de pire que d’avoir une réflexion du style : « Ah tu t’es coupée les cheveux », non, intolérable pour la Parisienne !

D’abord elle ne se fait pas « une coiffure », elle effile, elle floute, elle texturise… Rien de radical dans le cheveu de la Parisienne, juste la nature du cheveu sublimée (oui entendez « rattrapée à coup de shampoing bio, de masque pas bio et d’huile nourrissante très chère. »)

4. Elles n’ont pas d’ongles

Enfin si, elles en ont, mais cachés sous du vernis. Comme ça, même pourrie le matin, elles ont le chic avec leur tasse de café et leur chignon moisi.

De même, elles sortiront avec leur gueule de bois mais opteront pour un rouge à lèvres très rouge et un maxi collier. L’art de masquer le beurk par le chic.

5. Elles inventent la mode

Enfin disons qu’elles se servent de Zara comme d’un outil et pas d’une fin. Oui cette veste est jolie mais elle aura plus de panache en taille XXL ; et puis je vais prendre ce lot de t-shirt noir, ce sera parfait avec mes 112 sautoirs.

Pas besoin de se creuser trop, il suffit de trouver sa silhouette et d’acheter tout en fonction de ça ! Extra slim et grand t-shirt ? Veste d’homme et pantalon ajusté ? Jupe droite et t-shirt ?

 

Un mix de Coco Chanel et de Tata Jeanette qui leur murmurent à l’oreille des histoires de style et de liberté quoi…

 

LP.

Crédit Photo / Pinterest