La FELLATION de la BOULANGERE : cette TECHNIQUE IMPARABLE

Quoi ? Vous ne connaissez pas ? Mais c’est une technique fantastique qui fait chavirer le cœur des hommes à coup sûr !

Alors on pétrit les miches, on enfourne au chaud, on… Ouais nan allez on arrête les jeux de mots tout pourri.

Démonstration !

1. La douceur du levain

On pétrit avec douceur… Ça veut dire ? On fait ça avec amour plutôt que d’y aller tête baissée !

On le caresse, ou le malaxe gentiment, on s’occupe de ses testicules avec amour… On travaille le pâton pour qu’il soit parfait à la cuisson…

2. La miche tendre

Bah alors ? Ses petites fesses ? On ne les oublie pas ! Ils ADORENT qu’on s’en occupe, et encore plus pendant une fellation.

3. L’amour du métier

Ne devient pas boulanger qui veut ! Il faut l’aimer le métier, le chérir, le faire avec passion…

Eh bien c’est la meilleure technique pour faire une bonne fellation. Mécanique ? Bâclée ? Vous ne serez qu’une de ces grandes chaînes qui sortent du surgelé.

Pas immonde, mais tellement vu et revu. Alors qu’avec votre cœur, votre corps, votre amour… Pas un croissant ne ressemblera à l’autre… Divin à chaque fois !

4. Le petit plaisir à pas cher

NON ! Ne faites pas les gros yeux on ne dit pas qu’il faut vous faire payer (et pas cher qui plus est !!!) Mais le plaisir du bon croissant ne coûte pas grand-chose, on peut craquer comme ça, sur un coup de tête…

Faites de même pour la fellation : offrez-lui comme ça, sur un coup de tête, avec un café… Non peut-être pas avec un café en fait. Ce serait bizarre.

5. La motivation du réveil

4 heures du matin, les mains dans le levain !

Eh bien sachez qu’un réveil nocturne avec une petite gâterie est le rêve de tout homme ! A demi endormi, entre le rêve et la réalité, il se souviendra à vie de ce matin chantant…

 

Allez, à vos pâtons !

Crédit Photo / Pinterest