7 ASTUCES pour ne pas avoir la GASTRO #VomiOut

A l'approche de l'hiver, on ne pense qu'à une chose.

Non ce n'est pas les chocolats ni les cadeaux ni même le bisou sous le gui, mais bien à COMMENT NE PAS CHOPER LA GASTRO !

Parce que s'enraciner dans ses toilettes, tordue en deux, et se taper du riz nature pendant six jours, merci mais non merci !

Nous, on veut du champagne le 31 ! 

1. On fait notre sauvage

Oui, parce qu'on le sait, les microbes, ça se passe de joue en joue, de main en main, de bouche en bouche ! Alors on éradique tout contact avec notre entourage ! On arrête les galoches, les câlins, on ne se serre plus la main, on ne se frôle plus et même, pour être bien sûre, on baisse les yeux… Oui bah quoi, on n'est jamais trop prudentes !

 

2. On éloigne les mioches

Pour celles qui ont des gamins, on en profite pour les envoyer passer de looongues vacances chez les grands-parents ! Ces morveux, ce sont eux les pires nids à microbes, alors c'est aussi la saison où on les met hors d'état de nuire. Et celles qui sont susceptibles d'en croiser de près ou de loin, méfiez-vous… Ils sont petits, ils se faufilent partout… Un mioche, c'est fourbe et ça vous refile la gastro en moins de deux !

 

3. On trimballe notre alcool

Non, ne rêvez pas, on ne vous dit PAS de vous accrocher une bouteille de vodka autour du cou ! Mais on ne quitte plus son flacon d'alcool anti-bactériens, parce que la moindre surface est une bombe à retardements. Pensez à tous ces étrangers qui ont touché la barre de ce bus… Et à tous ceux qui ont tapé sur ce digicode et effleuré cette porte d'entrée ! Bref, l'hiver c'est un immense terrain miné, on ne peut faire confiance à personne. A PERSONNE, vous entendez ??

 

4. On fait une cure

Et quand on dit « une cure », on pense « prenez tout ce que vous pouvez pour vous prémunir contre la diarrhée-de-la-loose ». Huiles essentielles de Ravintsara, gélules de spiruline, comprimés de propolis, ampoules de gelée royale, cachets d'Acérola… On se blinde contre cette foutue gastro. Elle nous a peut-être eue l'année dernière, mais cette année, on ne passera pas le réveillon la tête dans la bassine ! Et si on vomit, ça sera SEULEMENT parce qu'on aura trop picolé ! Non, mais…

 

5. On met des moufles

Oui, on le sait, vous aussi vous passez votre journée à vous papouiller la face. Parce qu'on le fait tous ! On se gratte le nez, on se frotte les yeux, on se masse les tempes, on se ronge les ongles. Mais est-ce que vous rendez compte que c'est comme si vous léchiez les toilettes du bar PMU d'en bas ? Bande d'inconscientes, va ! Alors pour limiter la casse, on se met des moufles ! Bon, pour le glamour et le côté pratique, on vous l'accorde, on repassera ! N'empêche que ça vous évitera de vous étaler la gastro partout sur la tronche !

 

6. On fait de la gym intelligente

Quand on prend les transports, on sait qu'on est exposés à des tas de courants d'air qui nous veulent du mal ! On pourrait presque voir les microbes nous faire coucou avec un sourire diabolique, en nous chuchotant « à bientôt »… Brrrrr on en frissonne rien que d'y penser ! Alors on fait notre petite gymnastique anti-gastro ! On se contorsionne dans le métro pour ne pas toucher ni les portes, ni les barres, ni les GENS. On se colle aux murs pour éviter les courants d'air, on se tortille pour échapper aux éternuements/toux/râclements des gens qui nous entourent… Bref, on se la joue agent secret de la brigade anti-gastro !

 

7. On hiberne

Bah franchement, c'est encore la meilleure solution qu'on a trouvée jusqu'ici ! Parce que oui, nous on se désinfecte les mains et la trogne toutes les 2 minutes, on fuit tous les mioches, on se bourre de plantes pour se préserver… Mais nos collègues, elles s'en tamponnent ! Elles ont toutes des gosses et le vomi-chichi, ça les connaît… Alors le mieux, c'est encore de prendre deux mois de sans solde et d'hiberner au fond de son lit, avec sa tisane de romarin !

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest