GUEULE de BOIS : COMMENT ne PLUS JAMAIS l'avoir

Parce que bon, c’est pas qu’on est faible, mais devant un bon verre de vin rouge, puis deux, puis trois… on avoue qu’on finit inéluctablement par flancher.

Par contre, la tête en chou-fleur du lendemain, ça, on aime beaucoup moins…

Du coup, on a concocté quelques petites stratégies pour ENFIN se débarrasser de cet épineux problème !

1. Arrêter de boire

Ah non, ça, pardon mais on aura un peu de mal, en fait… C’est pas qu’on ait entièrement sombré dans l’alcool, nooooon, c’est juste que l’apéro du week-end, c’est sacré !

Bon bah, du coup, on fait quoi ? On pense stratégique, et préparation (alors, non, on ne parle pas de boire tous les soirs pour accoutumer son foie, hein) : on boit à toutes petites gorgées, histoire d’absorber un peu moins de mojitos ce coup-ci…

2. Se bâfrer

Bonne nouvelle : quand on boit, le buffet est en accès libre, parce que manger (surtout des produits riches en matières grasses, pour « tapisser » l’intestin) avant de boire permet de bien caler l’estomac, tout simplement !

Bon, en revanche, ça risque de se voir un peu sur les hanches, après, si on se lâche trop sur les petits-fours… Entre deux maux, il faut savoir choisir !

3. Prôner l’alternance…

Blanc, rouge, blanc, rouge, blanc, rouge : oupsssssss, z’e crois que z’e vais…

Avant d’en arriver là, on se reconcentre et on adopte cette règle toute simple : pour un verre d’alcool bu, on boit un soft (en évitant les p’tites bulles, par contre).

Non seulement c’est moins cher pour le porte-monnaie, mais en plus ça permet de lutter contre la déshydratation, qui est l’une des grandes responsables de la gerbe du lendemain de cuite…

4. Mais toujours rester fidèle !

Ah ! On le savait : tromper, c’est hyper mauvais pour la santé. Enfin, tromper son alcool préféré, en tout cas.

Le gros problème en général avec nos envies de cocktails, c’est qu’on a toujours tendance à vouloir tout tester… Alors qu’il suffit de rester fidèle à son petit mojito pour moins le regretter après coup !

5. Lutter contre nos envies de fromage

Evidemment, avec notre bon verre de vin rouge, on aurait tendance à se jeter sur le plateau de fromages pour picorer (bon, allez, soyons francs : pour lui faire un sort !).

Hélas, c’est un très mauvais réflexe, parce que le sel ne fait pas bon ménage avec l’alcool… SI vous devez vous jeter sur le buffet, lorgnez plutôt du côté des desserts.

6. L’étape cruciale avant de se traîner au lit

S’il y a bien un geste à retenir avant de se vautrer sous la couette, ce n’est pas le démaquillage, pour une fois, mais… la consommation d’eau !

Boire un grand verre d’eau avant de se coucher, en revenant de soirée, permet de limiter en partie les dégâts du lendemain de fête…

 

Allez, bonne cuite ! Enfin, avec modération, bien entendu… On n'oublie pas que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé !

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest