Pourquoi je dis FUCK à HALLOWEEN

Ah non, vous ne m’y prendrez pas : Halloween est une fête qui passe aussi loin qu’un mauvais coup d’un orgasme !

Jamais je ne toucherai à ce truc, à cette peinture verdâtre, cette débauche de bonbec’ et de fric lâché dans des costumes aussi affreux que bidon.

1. Le orange c’est moche

Déjà, voilà, de base, porter de l’orange, c’est dégueulasse. Impossible de participer à une fête qui ne porte que ça.

2. Les soirées d’ado, c’est fini

Franchement, revoir Caroline et sa bande de poufettes déguisées en lapin sexy (What the fuck ??? Peut-on me dire quel est le rapport entre la fiesta des morts et les lapins sexy ?!) et finir par rouler des galoches à Edouard, déguisé en vampire raté tout en buvant des cocktails gerbants plein de colorants et de bonbons gélifié ? Non merci.

3. Le thème, c’est nul

Franchement ? Une personne sur deux ne sait même plus pourquoi elle se rend à une fête d’Halloween ! C’est quoi ? Soirée déguisée à thème ?

Bah non patate, c’est une fête folklorique et païenne originaire des Iles Anglos-Celtes. The « All Hallows-Even » qui signifie « the eve of All Saints’ Day » (la veillée de la Toussaint). Mais la majorité des sources présente Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain, sorte de nouvel an célébré par les Celtes.

4. Et puis c’est con une citrouille

Tout le monde sculpte sa petit critrouillette. Pourquoi ? Bah ‘sais pas c’est la télé qui l’a dit qui fallait le faire.

Petite info : c’est à cause de la légende de Jack-o’-lantern, la lanterne emblématique irlandaise. Qui était d’ailleurs un navet sculpté.

5. C’est cool quand même Wikipedia pour râler un coup

6. Le gavage des oisillons

Mais poursuivons : NON NON NON à Halloween car cette débauche de gosses hurlants se goinfrant de milliers de bonbons jusqu’à gerber sur le tapis leur fait croire qu’une soirée géniale : c’est gueuler et se goinfrer de cochonneries.

NON. Une soirée géniale, c’est gueuler et picoler.

7. La Saint-Valentin des désespérés

Et puis franchement, toute cette tune dépensée pour une soirée… Ça vous rappelle rien ? La Saint-Valentin ! Oui, on est contre aussi la Saint Valentin.

8. La contre-soirée

C’est pourquoi il faut absolument se pointer aux soirées habillées normalement, voire encore plus sobrement que d’habitude, profiter que demain, c’est férié, retrouver ses copains, boire des coups.

 

Bref, passer une bonne soirée et avoir mal à la tête demain, à cause du vin et non de la « vodka-gelly-terror ».

 

Crédit Photo / Pinterest