SODOMIE-QUIZ : êtes-vous PRÊTE ?

Encore un poil taboue, la sodomie elle nous intrigue quand même vachement…

On en lit des tonnes dessus et on en parle avec les copines mais au final, on se demande encore si c'est vraiment pour nous !

Allez, pour y voir plus clair dans ce monde de brutes, on vous donne un petit coup de pouce.

Façon de parler… 

1. Vous êtes une aventurière

Que ce soit dans la vie ou au lit, vous n'avez peur de rien ! Vous avez même, un jour, fait l'amour la lumière allumée, c'est pour dire. Vous êtes même du genre à laisser votre mec daltonien choisir ses fringues tout seul le matin quand il part bosser, ce qui traduit vraiment de votre goût du risque. Alors pour ce qui est des câlins coquins, vous aimez aussi vous donner de nouveaux challenges.

La sodomie ? Boh, pas de raison que ça ne (se) passe pas bien ! C'est même vous qui en avez parlé à votre mec un jour, après avoir lu un article dessus. Et puis, si Djodjo ne se prend pas pour un Rocco du dimanche, devrait pas y avoir de problème technique !

 

2. Vous êtes amoureuse

Ce n'est pas vraiment la pratique qui vous attire le plus, au premier abord. Enfin, vraiment pas, en fait ! Mais vous êtes amoureuse de votre Zozo et vous vous dites que le principal dans la sodomie, c'est la confiance. Alors peut-être qu'éventuellement un jour vous pourriez envisager de vous y mettre.

Déjà parce que votre mec, il est plutôt pour et que donc, il ne fera rien qui pourra vous brusquer et vous en dégoûter ! Et aussi parce que, apparemment, c'est plutôt cool si c'est bien fait. Alors si votre mec, il y va avec le dos de la cuillère, pourquoi ne pas tenter. Un jour. Quand on sera plus grande. Ok, on est encore un peu entre deux…

 

3. Vous êtes une fausse courageuse

Vous aimez vous inventer une vie de warrior dans votre tête, mais une fois la rêverie passée, vous devez vous rendre à l'évidence : vous n'êtes vraiment pas pour les nouvelles découvertes ! Vous aimez quand même bien votre petite routine, même si vous aimeriez être plus ouverte (sans jeu de mot) au changement.

Vous rêviez de partir faire un trek en Patagonie, sac à dos et baskets. Mais quand sont arrivées les vacances, vous avez troqué vos billets contre une semaine tout compris dans un quatre étoiles à Monaco. Bah oui, sécurité et confort avant tout. Eh bien pour la sodomie, c'est un peu pareil : ça vous parle, mais il n'en est pas (encore) question !

 

4. Vous êtes hypocondriaque

La dernière fois que vous avez éternué trois fois en moins de dix-huit minutes, vous avez appelé SOS Médecins pour vous assurer que vous ne faisiez pas une angine de poitrine qui pourrait vous tuer. Et quand vous vous êtes coupée avec votre épluche-légumes, vous êtes sûre que les vertiges et les maux de tête qui ont suivi étaient dû à un début de gangrène !

Alors quand on parle de sodomie, c'est votre corps tout entier qui se crispe ! Et rien qu'à entendre ce mot, vous pouvez voir les bactéries proliférer dans votre popotin chaud et humide (parce que oui, c'est une zone chaude et humide où prolifèrent les bactéries, tout le monde devrait le savoir !), ce qui vous fait inconsciemment serrer les fesses. Et pas sûr qu'elles se desserrent un jour…

 

5. Vous êtes célibataire

Vous le savez, la sodomie c'est avant tout une question de confiance ! Avec votre mec qui vous connaît, vous respecte et vous aime de tout son cœur, n'est-ce pas ? C'est avec lui que vous serez assez à l'aise pour y aller mollo et dire si ça va ou pas ! Et c'est surtout avec lui que vous serez assez à l'aise pour tester ce genre de pratique !

Oui, sauf que vous n'avez PAS DE MEC et que les seuls joujoux de mâles qui voient vos draps ne sont généralement que de passage. Alors hors de question que l'un d'eux ne s'aventurent dans votre jardin secret à vous… Parce que la sodomie, pour vous, c'est AU MOINS pas avant les noces de diamant ! 


AP

Crédit Photo / Pinterest