5 CHOSES qui PROUVENT que vous êtes plus proche du CHAT que de l’HUMAIN

Vous sentez bien qu’en vous il n’y a pas que de l’humain… Lorsque vous voyez les réactions des félins, vous les trouvez plus légitime et classe que celles des humains !

Un bon coup de griffes dans la trogne de celui qui lorgne d’un peu trop près sur votre sandwich, un feulement en guise de réponse à un lourdaud dragueur… Tellement plus simple.

Du coup, sans vous en rendre compte, vous adoptez des attitudes de chat…

 

1. Quand vous êtes vexée

Quand on vous vexe, vous ne discutez pas posément pour expliquer que « Ce n’est pas très agréable de se faire parler sur ce ton… » Vous regardez la personne en face avec des yeux emplis de haine, et vous partez très vite et très loin histoire de dire : « Tu ne vaux même pas la peine que je te réponde. »

2. Quand vous n’aimez pas

Lorsqu’une personne que vous ne pouvez pas sentir entre dans la pièce, vous ne la quittez pas ou n’allez pas chercher les ennuis. Vous restez planté là, pas loin d’elle, relevez le menton et prenez l’air le plus hautain et froid qui existe.

Vous tournez autour d’elle lentement pour aller chercher du thé et ne la gratifiez pas d’un seul regard.

 

3. Quand vous avez peur

Lorsque vous avez peur, vous ne faites pas comme tout le monde. Une porte qui claque ne vous fait pas JUSTE sursauter sur votre chaise. Vous faites un bon immense et courrez loin vous cacher.

Idem lorsque vous voyez une araignée. Rien de rationnel ne se passe en vous : vous vous carapatez dans les toilettes et hurlez « C’est BONNNNNNNNNN ? Tu l’as TUEEEEEEEEE ??? » et ne revenez qu’à pas de loup, encore méfiante.

4. Quand vous aimez

Dire « je t’aime » ou faire un compliment est ultra compliqué pour vous.

Alors, lorsque vous êtes pleine de joie, vous sautillez un peu partout et faites des câlins en ronronnant. Vous vous collez contre Charmant et frottez votre tête sur son pull. Bizarre ? Non non non pas du tout, on comprend l’idée quoi !

 

5. Quand vous avez faim

Lorsque vous avez faim vous êtes incapable de penser à autre chose. Votre instinct de survie vous dit de tout abandonner pour trouver à manger.

Vous devenez exécrable et en voulez à la terre entière de n’avoir rien apporter sous votre nez. Et puis lorsqu’une collègue sympa vous file un gâteau, vous vous mettez à l’adorez et en faites votre favorite.

 

Non franchement, vous êtes un chat !

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest