POURQUOI êtes-vous faite pour la NOUVELLE STAR ?

Allez, avouez, vous comatez un peu devant le jury de la Nouvelle Star parce que ça vous fait marrer de voir Joey Star qui se racle la gorge, avachi dans son fauteuil, Sinclair à l’œil de braise à peine travaillé et André Manoukian, philosophe musical un peu foutraque.

Et parfois, vous avez même été émue face à la larme glissant le long de l’eye-liner de Elodie Frégé…

Mais si c’était vous, la Nouvelle Star ?

 

1. Vous maîtrisez l’art du check

Attention, plus d’un candidat s’est risqué à une poignée de main ou un check amical qui s’est soldé en cruel échec…

L’art du check dans la Nouvelle Star, c’est de la légèreté, de la modestie, de la finesse (des mains douces), et jamais au grand jamais de check ami-ami avec Joey Star ! Laissez-le sur son socle de vair, il est là pour ça…

En revanche, une brave poignée de main à André Manoukian ou un check complice à Sinclair peut passer si votre prestation a été somptueuse.

 

2. Le charme timide

Vous êtes canon, vous le savez, tout le monde vous le dit. Attention : ne pas question de sortir ses armes de séduction massive pour plaire.

Il vous faut de la retenue, un côté ingénu bêbête et rigolo qui donne envie au jury de vous prendre dans ses bras comme un petit oisillon à qui il faudrait apprendre à voler.

Alors on va chanter comme une reine, mais ensuite, on fait l’oisillon boiteux.

 

3. Vous avez une référence musicale de folie

Mélodie poil jazzy, rap couillu et méconnu ou chanson française ressortie des basfonds des catacombes : peu importe pourvu que ça soit élitiste et que le jury puisse remuer la tête d’un air entendu.

Vous leur ferez extrêmement plaisir car ils montreront au grand public télévisuel (et surtout à leurs familles et proches intellos) que non, il n’écoute pas les tubes pourris de D17 mais ont une brillante culture musicale.

 

4. L’instrument faux

Trop de maîtrise, tue l’oisillon qu’ils veulent sauver. Du coup, même si vous maîtrisez la guitare comme personne, désaccordez-la un chouia.

Ce petit faux-pas donnera de la fragilité à votre performance, et ils auront moins envie de vous écraser la face contre les cordes trop justes de votre instrument que vous maîtrisez bien mieux qu’eux.

 

5. Le coup de foudre

Dernière tentative mais pas des moindres : déclencher l’amour fou, émoustiller plus que les oreilles et tout miser sur un seul membre du jury. L’amour couvrira toutes les fausses notes (si si).

Pour cela, renseignez-vous bien sur les goûts du zozo : vous n’allez pas vous mettre à chanter « Au payyyyyyys, de Candyyyyyy » en souriant niaisement à Joey Star. Bon, d’ailleurs ce genre de performance ne plairait qu’à Patrick Sébastien.

Prenez toujours votre mine d’oisillon perdu et donnez l’air de vous mettre complètement à nue (pas en vrai, vous vous prendriez quelques lourdes réflexions du comptoir jury). Frisson assurée sur cette jeune femme si fragile et si naturelle (vous !)…

Viens le regard, intense, délicat et point trop appuyé (sinon on retombe dans la drague du comptoir) qui veut dire : André je suis un poil émoustillimpresionnée par toi mais je ne veux pas le montrer. TADAAAA. Il est fan.

 

LP.