Ça vient d’où la JOURNÉE DES FEMMES ?

Avouez, c’est un peu comme la fête des Mères, on la fête mais on ne sait plus trop d’où ça vient.

Rassurez-vous cette journée-là n’est pas tiré de M. Pétain, mais bien des femmes, des combattantes pour leurs droits, des pionnières dans la liberté et l’égalité.

En 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, Clara Zetkin propose la création d’une « Journée internationale des femmes ». Aucune date n’est fixée et ce n’est qu’en 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg le 8 mars et les luttes des suffragettes pour plus de droits et d’égalité que la tradition de la journée naît. Après 1945, cette journée devient une tradition mais ce n’est qu’en 1977 que l’ONU officialise la « Journée des Femmes » et seulement en 1982 pour la France.

Cette journée se présente comme une grande manifestation mondiale prévue pour faire le bilan sur la condition des femmes dans le monde. On fête la victoire des acquis et on fait entendre ses revendications (toujours trop nombreuses !) pour améliorer la condition des femmes.

On se chamaille pour savoir comment appeler cette journée : L’ONU francophone l’appelle « journée internationale de la femme », le gouvernement « journée des droits des femmes » et les militants « journée de lutte pour les droits des femmes ». En tout cas on n’aime peu entendre « journée de la femme » que l’on considère comme trop réducteur.

Malheureusement, aujourd’hui encore, cette journée reste d’une brûlante actualité tant les inégalités perdurent.

Espérons qu’un jour, La journée des femmes ne soit qu’un lointain souvenir…

Crédit Photo : Eva Besnyö : Arrestation des Dolle Mina, La Haye 1974 

par