Cette année ne sera PAS l'année des ÉCHECS

En 2015, vous n’avez pas été au top. Vous avez versé environ dix-huit litres de larmes, avez englouti cent vingt-deux pots de glaces vanille-noix de pécan, avez pleuré trente-quatre fois sur l’épaule de votre meilleure amie et avez suivi douze profils d’ex Facebook… Vous avez fini par regarder votre vie couler en priant pour que l’horoscope soit bon en 2016…


On a mieux.

 

 

 

1. La confiance en soi, un allié trop souvent oublié

Depuis que vous êtes petite on vous rabâche que vous n’avez pas confiance en vous. Alors, vous vous êtes fait une raison. C’est comme ça, vous ne valez pas mieux. ERREUR ! La confiance en soi, c’est comme le brossage de dent : à renouveler trois fois par jour !

On s’explique. Chaque jour, vous devrez avoir au moins trois pensées positives vous concernant. Vous les noterez dans un petit carnet secret. Cela peut aller de : « Mes cheveux sont incroyablement doux et soyeux. » à « Dossier B12 terminé en avance ! Grosse impression sur le patron… » Quand vous relirez ce petit carnet, vous réaliserez que vous êtes capable de faire une multitude de choses qui vous rendent aussi fascinante qu’unique.

 

 

2. L’entourage à bannir

Par habitude, par vieille amitié ou par flemme, vous côtoyez les mêmes personnes et croyez ce qu’elles vous disent. Vous êtes donc habituée à entendre de la bouche de votre père que : « Oh non, ça tu n’y arriveras pas, c’est une branche trop dure pour toi… » ou encore : « Non, oublies ce type ma belle, il n’est pas fait pour toi, il est trop… Trop TROP tu vois ? »

Et si vous leur disiez un gros MER…credi à tous ces gens qui ne croient pas en vous ? Prochain challenge : leur prouver qu’ils ont tord !

 

 

3. Les barrières à forcer

Vous vous mettez des barrières sous prétexte que « C’est comme ça, il faut choisir… » Idéaux tronqués de société qui veulent que l’on choisisse entre carrière et enfant, entre mari et amis, entre chien et chat… Mais pourquoi suivre cette tendance ?

Vous pouvez très bien décrocher cette promotion, ce n’est pas parce que vous vous impliquez dans votre travail que vous êtes une mauvaise mère, et tant pis si ce soir c’est papa qui couche le petit. Vous êtes en couple et donc, voyez moins vos amis ? Que nenni, vous pouvez vous concocter un emploi du temps béton qui laisse du temps à votre couple ET à vos amis. On n’a pas fabriqué une semaine de sept jours pour des prunes ! Vous pensez ne pas pouvoir cumuler votre passion pour le dessin, votre amour du yoga et votre vie de famille ? Une demi-heure de yoga le matin, deux heures de dessin le weekend et un dîner obligatoire avec toute la famille chaque semaine. Vous voyez, ça se fait…

 

 

4. L’apprentissage du « NON »

On apprend aux enfants à accepter le « non », maintenant, il faut que vous appreniez à le dire. Assez de prendre des murs, c’est à vous de poser vos limites. Vous allez donc devenir plus ferme (on a dit ferme hein, pas psychorigide) et vous forcer à RE-FU-SER. Au début, vous aurez l’impression que vous arrachez la pire chose qui puisse exister en vous, vous penserez abandonner votre prochain et devenir une ordure égoïste.

Mais détrompez-vous, savoir user du « non » permet d’offrir un beau et grand OUI à ceux qui le méritent vraiment. Vous pourrez donc vous consacrer aux tâches essentielles et laisser de côté le ramassis de problèmes qu’on avait pour habitude de vous mettre sur le dos.

 

 

5. L’art de faire un doigt

Façon de parler, vous n’êtes pas obligée de brandir votre majeur à tout bout de champ, mais savoir dire « Et puis flûte, je m’en fous ! », ça fait du bien. Vous avez raté un rendez-vous ? Une relation qui a capoté ? Vous vous êtes disputée avec un proche ? Et si on se disait juste que « Ce n’est pas grave, personne ne meurt à la fin… » ? Ca rendrait légère plus d’une morne journée !

 

Léa Philippe

Crédit Photo : Pinterest