Eagles of Death Metal finit le CONCERT du BATACLAN ce SOIR

Ils croyaient étouffer les chants, tuer le rock’n’roll et faire cesser de danser nos joyeux lurons…

 

 

 

 

 

 

Eh non. Raté. Ils n’ont pas compris que nos joyeux lurons n’allaient pas en rester là. On finit ce que l’on a commencé pour montrer à tous ceux qui sont restés à jamais dans le ventre du Bataclan, le soir du 13 novembre, que l’on continue de danser à leurs côtés. Ce soir, à L’Olympia se terminera le concert des Eagles of Death Metal interrompu tragiquement le 13 novembre.

 

Il semblerait que le groupe va jouer son dernier album, normalement, comme un concert, comme un concert devrait et devra se dérouler. Les chansons devraient être les mêmes que celles du 13 novembre. Des équipes de psychologues encadreront les rescapés qui pourront ne pas entrer dans la salle ou partir pendant le concert. Un dispositif a été mis en place pour qu’ils visitent la salle avant le concert et voient s’ils se sentent capables ou non. Certains ne pouvaient déjà pas entrer dans l’amphithéâtre prévu pour une réunion d’information. Les psychologues seront là pour qu’ils ne repartent pas seuls et soient fermement soutenus lorsque leurs souvenirs les feront vaciller.

 

Il faudra faire comme on peut. Faire comme on veut. Savoir ce que l’on ne veut pas et ce que nos joyeux lurons du Bataclan n’auraient pas voulu non plus.

 

 

 

 

 

 

On ne veut pas d’un Paris morne comme un pigeon triste, on ne veut pas d’une Ville qui aurait perdu sa fière lumière, on ne veut plus que des pavés éclaboussés par la joyeuse pluie polluée, on ne veut pas que de là-haut, ils se foutent de nous, car on ne sait pas s’amuser, on veut qu’ils soient fiers que l’on vive 130 fois plus fort.

 

Alors ce soir, se terminera le concert que l’on n’avait pas le droit d’interrompre et commencera une promesse. Celle que jamais on ne réussira à interrompre une bande de joyeux lurons qui crève de vivre.

 

On essaiera de danser comme eux, de chanter comme eux, d’être beaux et courageux comme eux, à l’image des dizaines d’étoiles qui se sont élevées ce soir du vendredi 13, éclatantes à jamais.

 

À la vie, à l’amour, au sexe et au rock’n’roll… Joyaux immortels.

 

 

 

 

Crédit Photo : Pinterest