INFIDÉLITÉ : on fait QUOI ?

Lui lancer une truelle à la figure, lui vomir dessus, l’assommer avec une cocotte-minute, le tromper à votre tour, mais devant ses yeux, aller empoisonner la nana qui a couché avec votre mec, afficher sur votre mur Facebook qu’il vous a trompé avec unetelle et le partager à tous ses amis et sa famille sont des idées bien croustillantes pour punir ce gros goujat qui a osé vous tromper...

Mais après… Qu’est qu’on fait ?

 

 

 

1. On le quitte ?

On aurait envie de dire : barrez-vous. C’est moche, c’est laid, c’est lâche et sans couilles ! S’il n’est pas heureux avec vous, il vous le dit et s’en va. Il ne tente pas d’avoir le beurre et l’argent du beurre ; la relation confortable et la nouveauté.

Était-ce vraiment une erreur ? Ne va-t-il pas recommencer ? Posez-vous, séparez-vous et réfléchissez. Hors de question de lui pardonner deux jours après parce que vous avez peur de vous retrouver seule. C'est ultra dur, mais c’est impardonnable. Et votre honneur est en jeu !

Dites-vous que même si votre relation se poursuit, elle doit renaître sur de nouvelles bases, sur de nouveaux accords et ne pourra pas continuer de la même manière. Il a gravé une grosse cicatrice sur votre couple, il faudra faire avec et ne pas l’ignorer.

 

2. On discute

Passé la colère, les cris, la gerbe, l’envie de crever, le sentiment d’être salie, il faut discuter si vous voulez tenter de poursuivre la relation. Il a intérêt à s’expliquer, et bien. Pas de « C’était juste comme. Ça ne veut rien dire, ça ne compte pas, en plus elle est plus moche que toi ! » Il va devoir vous dire pourquoi il a fait ça, pourquoi il a eu envie de vous tromper, et ce qu’il envisageait de faire avec vous en faisant ça.

Restez calme, froide, glaciale même. Puis laisser-le mijoter. Réfléchissez, prenez le temps de le voir revenir vers vous, s’il tient vraiment à vous, il doit faire quelque chose d’exceptionnel.

 

3. On arrête le temps

Même si la relation se poursuit, on ne fait pas semblant. On arrête le temps du couple, on se fige, on ne se force pas à faire comme si le couple continuait de vivre. Considérez que c’est un couple en réanimation, et qu’il va falloir du boulot pour qu’il reprenne vie.

Vous pouvez faire chambre à part, vous pouvez faire la gueule toute la journée, vous pouvez ne pas lui parler ou ne pas vouloir croiser son regard. Protégez-vous, parlez-en à une amie proche et de bons conseils (pas celle qui vous dira « Mais largue-le c’est qu’un con, et le lendemain « Oh tu sais c’est rien, juste une petite incartade, ça arrive à tout le monde. »

 

Il faut prendre soin de soi, pas de lui, il a joué et peut vous perdre, qu’il le sache.

 

 

Crédit Photo : Pinterest