Comment RECONNAÎTRE un PERVERS NARCISSIQUE ?

Pervers narcissique, manipulateur, calculateur… On s’est tous demandés – avec cette mode de qualifier tout le monde de pervers quelque chose – si tel ami, conjoint ou proche n’était pas un peu timbré…

On s’est donc penché d’un peu plus près sur ces cinglés qui détruisent des vies…

 

 

 

1. La culpabilisation

Le pervers narcissique est un maître pour vous faire culpabiliser, cela, souvent au nom de sa famille, de ses proches, etc. « Mon dieu, tu as vu ce que tu m’as fait ? À cause de toi je n’ai pas pu profiter de ma famille… » Et vous, trop gentille de vous dire « Mince, mais c’est peut être moi qui ai abusé… »

2. Jeu de sentiment

Il communique de manière floue. Il ne vous dira jamais « Tu me manques », mais attendra que VOUS lui disiez qu’il vous manque, pour mieux se servir de votre confession. Il sentira qu’il vous « tient » et jouera ainsi avec votre sentiment pour mieux vous contrôler. Quand vous montrerez les crocs, il vous rabaissera violemment ou vous fera un cinéma sentimental dégoulinant pour mieux vous remettre dans son filet et surtout, vous remettre au diapason. «Non, mais, personne ne doit sortir de son emprise et ne plus avoir besoin de lui !

3. Modification comportementale

Il change de comportement en fonction des personnes qu’il a en face. Il adapte sa personnalité pour mieux plaire et apparaître aux yeux des autres comme l’ami idéal. Le problème, c’est que cet ami n’existe pas, il n’est que construction fictive.

4. Il avance masqué

On pense souvent qu’il a deux visages. L’un sympathique et l’autre démoniaque. Et l’on se raccroche au visage sympathique pour excuser le côté sombre et violent. Le problème est que le visage sympa n’existe pas, il s’agit d’un masque qu’il se façonne pour mieux diriger son petit monde.

5. Abaissement

Il met en doute les compétences et qualités des autres. Une fois sous son emprise, le masque tombe et le calvaire commence. Il vous rabaisse, vous amoindrit, ridiculise vos qualités, vous laisse vide de toute confiance en vous.

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

6. Principes moraux

Le grand manipulateur est doué pour utiliser de grands principes moraux – et souvent ceux des autres – pour assoir son statut.

7. Il divise

Pour mieux régner, le pervers narcissique a besoin de diviser, de créer des suspicions, de « baver » pour devenir le référent ultime de ses amis. Il ne faudrait surtout pas que deux amis se croisent et partagent leurs avis sur son cas…

8. Victimisation

Il se place toujours en victime. Ses amis le plaignent quand d’autres culpabilisent et bien sûr, la moindre personne qui dirait du mal de lui, serait évincée violemment par le pervers et son entourage pour faute grave. On ne tape pas sur une victime… Mais ces larmes sont-elles vraiment humides ?

9. Changement de sujet

Lors d’une conversation, il guide et change complètement de sujet s’il le souhaite. Il est doué de culbutes pour ne pas se retrouver face à un sujet qu’il ne connait pas ou dans une conversation qui ne le place pas au centre.

10. Il s’entoure de faibles

Il mise sur l’ignorance des autres pour mieux briller. Il s’entoure de gens « faibles » pour ainsi avoir une petite meute asservie. Il offre à chacune des personnes de la meute l’impression qu’elle est unique et merveilleuse, agissant comme le pansement contre les traumas de chacun. Le problème est que, connaissant les failles de chaque "ami", le pervers décide de les combler ou de les rouvrir comme bon lui semble. Les personnes deviennent vite addicts à ce pansement. Le pervers sait leur apporter leur "shoot" et leur retirer quand bon lui semble pour mieux assoir son emprise.

11. Discours cohérents

Ses propos paraissent logiques et cohérents, mais ses attitudes montrent l’inverse. Une grande brume se crée ainsi autour du personnage. Ses grands discours finissent par dissimuler ses actes.

12. Intouchable

Il ne supporte pas la critique. Vous ne pourrez JAMAIS lui reprocher quelque chose et qu’il l’accepte, se remette en question ou décide d’en discuter. Le pervers narcissique a toujours raison. Et vous avez toujours tort. Il ne s’excusera jamais de ses actes, ne prêtera aucune importance à vos affectes et vos troubles. Si vous êtes malheureuse, perdue, inquiète, ce sera de votre faute, jamais de la sienne.

 

Le plus triste est qu’il ne s’agit pas d’une maladie à proprement parler. La perversion narcissique ne se soigne pas. Il faut juste, fuir courir, et s’éloigner le plus vite de ce nocif qui ruinera votre vie.

 

Bon courage !

 

 

Crédit Photo : Pinterest