SEXE et CINÉMA : on a testé - 40 jours et 40 nuits

Vous vous rappelez cette scène émoustillante ou Josh Hartnett fait l’amour à sa nana avec une fleur ? Ouais ne faites pas genre… On sait que cela vous a fait quelque chose ! Alors comme on est prêt à tout pour vous, on a tenté de reproduire la scène… On a bien dit tenter.

 

 

 

 

À cause d’un petit problème médical, M. Charmant ne pouvait pas accomplir sa tâche conjugale… Pas grave, je lui dis, j’ai une idée mon poulet… Tu vas me faire l’amour avec une fleur… Le zozo me regarde le sourcil interrogateur ? « Tu es mignonne avec tes métaphores de jeune effarouchée, mais je t’ai connue plus virulente ! » Non, tu vas LITTÉRALEMENT me faire l’amour avec une fleur… Rappelle-toi, la scène de 40 jours et 40 nuits…

 

« AAAh ! Oh ? OK j’arrive, déshabille-toi ! » J’enlève ce surplus de vêtements qui me couvre et attends. Il revient en courant au bout de dix minutes : « Je n’ai trouvé que ça ! «  Purée le bougre ! Il a arraché ma fougère ! Bon je ne m’énerve pas, ça partait d’un bon sentiment. J’ai quand même un peu les boules et ai du mal à me mettre dans l’ambiance.

[SAUT_PAGE] 

 

 

 

Ça chatouille et ça gratte un peu… Je me laisse faire, je respire calmement et je commence à trouver cela plutôt sympathique. Lui aussi manifestement. Son petit problème semble aller beaucoup mieux… Il s’approche de moi, mais « Teu teu teu ! Le médecin a dit 10 jours de repos ! » Il reprend son bout de fougère, et continue avec beaucoup moins de conviction.

 

Je sens une vague de chaleur monter de mes orteils à mes joues… J’ai très chaud. Vraiment très chaud. TROP chaud. Je me relève en sursaut, allume la lumière. AAAAH HORREUR ! Mon corps est couvert de plaques rouges qui me brûlent et me démangent. « Appelle SOS médecin ! » M. Charmant saute sur le téléphone, 15 minutes plus tard je me retrouve avec un petit chauve qui se marre « Une allergie aux fougères en plein Paris ! Ah ça ! Incroyable ! Mais comment avez-vous fait votre compte ?! » J’esquive ses questions, il repart. 10 jours de cortisone.

 

40 jours et 40 nuits : c’est le nombre de nuit que l’on a passé à se mettre de la pommade et à se plaindre de nos bobos.