Faites-vous un BRONZAGE PARFAIT

Revenir de vacances le teint hâlé et complimenté par la collègue de bureau - vous avez remarqué comme ça semble être un exploit digne du prix Nobel que d'avoir bronzé ? - est un tantinet agréable… Mais si vous ne vouliez pas finir en frite trop cuite passée 50 ans, il faut savoir bronzer malin !

 

Suivez le guide.

 

 

 

 

1. Crescendo

DU SOLEIL DU SOLEIL ! Et hop, la figure pendant quatre heures sous les rayons pour en finir avec votre mine d’huître pâlotte… ERREUR ! Vous allez simplement gagner un gros coup de soleil sur le nez, l’air d’être bourrée tout le temps les deux prochaines semaines, puis la joie de pouvoir retirer toute la peau de votre nez, car vous pelez !

On est patiente et on applique une crème solaire indice 50 sur TOUT le corps et on s'expose gentiment… Histoire de ne pas brusquer sa peau… Et bien sûr, en dehors des horaires « peau fripée et cramée à 50 ans » (vous savez, toutes ces dames couleur marron brûlé que l’on voit à la plage de 9h à 20h30 !).

2. Du gommage on usera

Pour un joli bronzage lumineux, qui dure et qui a la classe, on prépare sa peau ! Deux fois par semaine, on la gomme ! Ainsi débarrassé des cellules mortes, le bronzage sera durablement éclatant !

Notre fétiche ? Le gommage au café ! Une cuillère de miel, trois d’huile d’olive et le marc de café du matin : mélangez et massez-vous avec ce mélange sous la douche ! Bluffant.

3. Les aliments miracles

Pour booster son bronzage, on consomme les bons aliments ! Carottes, citron, salade de fruits, amandes… Un bon combo pour apporter les vitamines et nutriments dont vous avez besoin !

4. On se crème dès le matin

On prend toujours les coups de soleil au moment où l’on s’y attend le moins ! Un verre en terrasse ensoleillée, un tour de vélo pour aller faire le marché et… c’est la trace de marcel assurée ! On profite du sortir de la douche pour appliquer sa crème solaire sur tout le corps, comme ça, pas de mauvaise surprise ni de « Mouhahahaha, joli ton marcel tatoué ! » de votre mec pendant deux mois.

 
 
 
 
 

5. 12h-16h, super-défense

C’est LE créneau horaire de la mort. Il suffit de 30 minutes de plein soleil pour appauvrir la peau d’au moins 50% d’anti-radicaux libres. Alors on se planque à l’ombre et si on n’a pas le choix, on se brumise la face d’une eau pourvue de minéraux et d’antioxydants et on carbure à la crème indice 50+++ !

6. On protège ses bichons

Nos gentilles petites crèmes solaires qui nous sauvent sont sensibles ! Exposées des heures au soleil, elles perdent de leur efficacité ! On les enterre donc dans le sable.

7. Cicatrices et inflammations

On fait très attention aux lésions de sa peau. Une épilation un peu rude ? Une cicatrice ? Un bouton ? Non d’une pipe, ni une, ni deux, on applique une crème solaire à indice maximal pour éviter que cela vire en tache brune à l’avenir !

8. Le coucher du soleil, instant glamour

Lorsque le soleil part tranquillement se coucher, on joue la carte de la sirène des plages… Une huile sèche avec SPF qui sublime, hydrate, mais continue de protéger des vilains UVA qui ne sont pas partis se coucher. Votre mine brugnon peut être unifiée par une crème teintée protectrice appliquée sur la zone T. Un peu de poudre satinée pour le haut des pommettes, l’arête du nez et le décolleté, et vous voilà ceinture noire du bronzage parfait !

 

Crédit Photos : Pinterest