Ces 7 choses qui expliquent que vous dormiez mal

Vous avez du mal à vous endormir ? Vous vous réveillez mille fois dans la nuit ? Vous vous levez le matin plus fatiguées que lorsque vous êtes allées vous coucher ? C’est peut-être le moment de vous demander si vous ne pouvez pas changer certaines mauvaises habitudes de vie.


Voici les raisons qui expliquent que vous dormiez mal :

Vous ne dormez pas totalement dans le noir


Pendant le sommeil, votre corps sécrète une hormone qui s’appelle « mélatonine » : elle contrôle tout le biorythme de votre organisme et, dès qu’il fait jour, votre corps cesse de la produire. Si vous dormez dans une pièce avec plein d’appareils en veille ou même un simple réveil électronique, vous risquez d’avoir plus de mal à trouver le sommeil : toute cette luminosité nuit à l'endormissement.


Vous ne mangez pas correctement


Beaucoup de personnes rayent les féculents de leur menu, le soir, par peur de grossir. Elles oublient que la nuit, vous avez beau rester immobile, le cerveau est toujours en activité : il a donc besoin de l’énergie que seuls les féculents peuvent lui apporter ! Mangez donc correctement ou gare aux fringales nocturnes.


Vous exagérez avec l’alcool


Quand on boit de trop, on a toujours une phase où l’on devient soudain très fatigué et on frôle l’endormissement. Cependant, en déduire que l’alcool concilie le sommeil serait une grave erreur. Au contraire, quand vous buvez trop de vin ou d’autres liqueurs, vous finissez immanquablement pour vous réveiller dans le cœur de la nuit parce que vous mourrez soudain de chaud… C’est que votre foie travaille dur pour vous faire éliminer tout ça.


Vous n’êtes pas assez détendue


Les moments de stress ne sont jamais synonymes de sommeil réparateur – ce qui ne fait que créer un cercle vicieux puisque le manque de sommeil plombe votre humeur. Pour casser la spirale, vous pouvez pratiquer des exercices de respiration (on pense à la méthode 4-7-8), vous obliger à penser à des choses agréables avant d’aller vous coucher ou encore… faire l’amour ! Eh oui car échanger des câlins avec votre copain fait baisser le taux de cortisone (l’hormone du stress).


Vous dormez dans une chambre surchauffée


La température corporelle baisse toujours d’un degré pendant que vous dormez. C’est ce qui explique que, pour bien dormir, il faille porter un pyjama léger (voire dormir nue) et couper le chauffage : vous pourrez toujours rajouter une couverture supplémentaire ou bien vous coller contre votre copain pour vous réchauffer !


Avoir un rythme sommeil/veille régulier


Vous n’aidez pas votre corps lorsque vous n’avez pas d’heures pour aller dormir : si un jour vous allez dormir à 4heures du matin et le lendemain à 19h, votre corps finit par ne plus rien comprendre… et ne saura donc pas quand sécréter l’hormone du sommeil. De même, on y va mollo avec les siestes (qui ne doivent pas dépasser une demi- heure)…  à moins de les faire devenir une habitude – ce qui vous permettrait d’avoir un rythme sommeil/veille régulier.


Boire des boissons qui concilient le sommeil


Nos grand-mères conseillaient toujours de boire une tasse de lait chaud avant d’aller se coucher. Elles ne le savaient peut-être pas mais les vertus bénéfiques du lait dans ce cas s’expliquent par le tryptophane qu’il contient : cet acide aminé est un précurseur de la mélatonine, l’hormone du sommeil… De même, on n’hésite pas à boire une bonne tisane : camomille, passiflore, tilleul… il existe toute sortes de tisanes qui sont bien plus indiquées à boire le soir que du coca cola (boisson riche en caféine).

Crédit photo : pinterest