CHEVEUX : ce qu'il faut savoir AVANT de faire une COULEUR au PRINTEMPS

Le printemps a toujours ce petit effet sur nous : il nous donne envie de changer de déco, changer de garde-robe, changer de chaussures… et changer de tête !

Mais avant de vous lancer, mieux vaut être bien informée pour ne pas risquer le désastre capillaire…

1. Vous avez opté pour un beau brun…

Mais vous risquez de récolter des reflets roux : pourquoi ? En fait, tout est une question d’oxydation de la couleur. Celle-ci peut très vite « virer », et vous parer d’une teinte rouille que vous ne vouliez pas vraiment à la base… Pour que cela ne vous arrive pas, misez sur des soins ciblés cheveux colorés, qui vont lutter contre l’oxydation et aider à bien fixer le pigment sur votre chevelure. Troquez aussi votre shampoing habituel contre un shampoing pour cheveux châtain à brun.

2. Vous voulez un beau blond doré…

Mais vous avez peur, comme la dernière fois, de vous retrouver avec des mèches vertes qui vont ruiner votre vie sociale. Eh oui, le blond qui vire au vert au contact de l’eau chlorée de la piscine n’est absolument pas une légende, et arrive bien plus souvent qu’on le croit. Pour pallier ce problème, qui touche plutôt les cheveux décolorés ou méchés, évitez de vous jeter à l’eau si vous venez de décolorer vos cheveux. Sinon, rendez-vous illico chez votre coiffeur pour réparer les dégâts.

3. Vous avez choisi une teinte foncée…

Qui se révèle, en fait, beaucoup trop foncée pour votre carnation ! Le phénomène est courant, car on a tendance à ne pas voir de façon objective la couleur réelle de nos cheveux (d’où nos régulières déconvenues capillaires). Si jamais cela vous arrive, ne baissez pas les bras, la bonne nouvelle c’est que c’est récupérable.

Bon à savoir : un shampoing antipelliculaire permet de débarrasser votre crinière des pigments indésirables.

4. Votre coloration est toute récente…

Et vous ne vous méfiez pas assez des méfaits du soleil sur votre nouvelle teinte. Au printemps, et surtout en été, les rayons du soleil abîment beaucoup plus vite les cheveux colorés qu’en hiver. Alors, on use et abuse des masques capillaires adaptés à ses cheveux colorés ou méchés, et on les garde sous haute protection avec une huile capillaire quand on s’expose au soleil, comme on mettrait une crème solaire protectrice.

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photos / Pinterest