Ces CHOSES INCOMPREHENSIBLES que font LES HOMMES

Il y a des mystères que l’on ne saura jamais élucider… On a beau creuser, rien n’y fait. Nos chers messieurs ont des comportements totalement incompréhensibles.

Alors si vous avez réussi à élucider ces mystère, pitié dites-le nous !

1. La main dans le caleçon

Avouez, c’est quand même un truc quasi accepté par toute la société qui choquerait absolument tout le monde si c’était une nana qui le faisait !

Mais leur main dans le caleçon est quasiment perçue comme une main dans la poche.

Imaginez-nous, posée sur le canapé, entre train de mettre notre main dans notre culotte pour regarder la télé ou boire notre café… Curieux non ?

Ont-ils peur que ça tombe ? Qu’il en manque une ? Que quelqu’un leur vole ? Mystère…

2. Le cul sec de bière

Lorsqu’il ne reste que trois quatre gorgées de bière dans le verre, ils font cul sec. Là où nous finissons tranquillement notre bière en attendant la deuxième tournée, eux, attrapent subitement leur bière, la portent à leurs lèvres et jettent leur tête en arrière pour tout finir le plus vite possible.

Concours que l’on n’a pas saisi ? Challenge à eux-mêmes ? Panique à l’idée que le serveur leur vole ces quelques gorgées de bière ? Nous ne le saurons jamais…

3. Le temps passé dans la salle de bain

Non les hommes ne passent pas 5 minutes dans la salle de bain. Ils y passent un temps fou. Et quand ils ressortent, ils ont absolument la même tête que quand ils y sont rentrés (bon oui nous aussi mais il y a un subtil trait d’eye-liner et une BB crème imperceptible qui se sont greffés à nous).

De leur côté, c’est le même t-shirt, la même barbe, et juste une odeur de savon.

Qu’ont-ils donc fait pendant une demi-heure dans la salle de bain ? Discussion avec soi-même dans le miroir ? Tentative échouée d’une nouvelle coupe de cheveux ? Lecture de toutes les bouteilles de la baignoire pour trouver le shampoing? La question reste en suspens…

4. Le pseudo regard ténébreux

Dans l’ascenseur, au bar, chez le marchand de journaux, lorsqu’un type d’à peu près votre génération croise votre regard, il mixe un sourire avec un regard qui se veut « intense et ténébreux »

Une sorte de drague express tout à fait déplacée qui ne se conclut même pas par un « Vous voulez boire un café ? »

Crise de libido du quarantenaire malheureux ? Visionnage de trop de publicités Axe ? Poussière dans l’œil ? Mais d’où vient ce regard moisi ? Il continuera de nous hanter et emprisonnera son secret dans sa tombe…

5. Le bordel dans leurs poches

Notre sac est peut-être gros et lourd mais il y a des choses à peu près cohérentes dedans.

Ces messieurs ont dans leurs poches un amas de choses hétéroclites dont on ne peut percer le mystère : 112 tickets de caisse (qu’ils sortent, regardent, mettent en boule, et re-rangent dans leur poche), 7 cartes (de visite, de bibliothèque ou de fidélité), 2 flyers de concert, 3 capsules de bière, 1 trousseaux de clefs énorme (mais pourquoi y a-t-il une clef de cave alors qu’il n’a pas de cave ?) et 5 chewing-gums solitaires.

Pourquoi leur poche ne fait pas une boule gigantesque dans leur veste ? Pourquoi conserve-t-il tant de choses inutiles ? Une passion pour les tickets de caisse ? Une nostalgie de la maternelle où l’on accumulait des cailloux et des fleurs dans nos poches ? Une notion bien à eux de « l’utile » ? Impossible de comprendre.

6. Leurs passions bizarres

Ils développent des passions subites et tout à fait atypiques. Ils s’y adonnent pendant quelques semaines, puis en changent. Musique électronique faite sur leur ordinateur, origamis, fabrication de bière, collection de pin’s ou passion pour les cactus : rien ne durent, rien ne reste.

Alors on se questionne : sont-ils des artistes incompris en mal de création ? Est-ce nous qui sommes super chiantes avec notre passion pour le dessin depuis douze ans ? Se sentent-ils appelés à un moment donné par le dieu cactus ? Nous resterons perplexes à tout jamais.

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest