6 TECHNIQUES TROP SIMPLES pour un joli VENTRE

Notre petit bidon, c'est un combat de tous les jours pour la plupart d'entre nous… Et c'est pas faute d'y mettre de la bonne volonté pour perdre ce petite débordement disgracieux et pouvoir pavaner avec un joli ventre à faire pâlir Heidi Klum !

Mais pour ne plus avoir à déboutonner son pantalon à la fin du repas et assumer les hauts un peu plus moulants que nos pulls en laine XXL, on vous donne les techniques super simples, pour avoir un ventre plat…

Et sans effort !

1. Déstressez

Alors, dit comme ça, ça peut paraître très bizarre. Sauf que, c'est quand même assez connu que le ventre est comme un deuxième cerveau pour notre corps : il reflète notre état psychologique !

Résultat ? A la moindre contrariété, au moindre tracas, tout se recentre sur votre petit bidou, et tout se dérègle. Et bim : ballonnements, douleurs… Bref, plus rien ne va ! La première chose pour prendre soin de son ventre, c'est donc d'apprendre à gérer sa respiration.

Dès qu'on sent une tension monter, un coup de stress ou un méchant tracas, on se concentre sur son rythme cardiaque, puis on inspire en commençant par ouvrir la cage thoracique puis l'abdomen. On expire dans le même ordre, et on répète l'opération jusqu'à ce que la suée soit passée ! Laissez votre bidou en dehors de ça !

2. Mangez

Au niveau de notre assiette, on peut aussi travailler notre joli ventre ! On évite les aliments qui ont tendance à faire gonfler le ventre ou qui fermentent dans les intestins.

En traduction, ça donne : misez sur les légumes verts (épinards, haricots, courgettes) en évitant la famille des choux (on ne va pas vous faire un dessin…).

On y va mollo sur les fruits, dont l'excès de fructose peut fermenter sévère dans nos intestins, et on intègre les fibres à notre alimentation, mais petit à petit. Si vous faites une cure de fibres soudaine, bonjour les désagréments pas très classes ! On mise sur les céréales complètes, type riz brun, et les viandes blanches

Et bien sûr, on évite les boissons gazeuses !

3. Musclez

Eh oui, pour une efficacité plus complète, inutile de vous dire qu'il faut, en plus d'une alimentation adaptée, se (re)mettre aux abdos…

Combinés à votre nouveau régime alimentaire, les exercices de musculation abdominale ne seront que plus probants, et vous verrez la méchante bouée (qui veut toujours pointer le bout de son nez en-dehors de nos pantalons !) diminuer à vue d’œil. Voilà de quoi vous motiver et vous encourager !

Et petit bonus qui ne paye pas de mine : on fait attention à se tenir droite ! D'une, votre dos vous dira merci, et de deux, votre petit ventre souffrira moins visuellement ET intérieurement !

4. Massez

Se masser, c'est quand même plutôt indispensable dans le processus « joli ventre » ! On choisit une crème ciblée pour le ventre, à base de caféine (super brûle-graisses!), et on se masse deux fois par jour.

On y va pas avec le dos de la main et on se met au palper-rouler (oui, on sait, c'est pas drôle, mais c'est tellement le mieux!).

Pour les désagréments, on mise sur des massages plus délicats, dans le sens des aiguilles d'une montre. Le but ? Réveiller nos petits intestins et activer le transit !

5. Buvez

On ne le répétera jamais assez : buvez de l'eau !! A la bouteille, en thé ou en infusion, l'eau est indispensable pour éradiquer la rétention d'eau et dégonfler votre joli bidou !

Pour les désagréments récurrents, on mise sur l'anis étoilé : une tisane après chaque repas, pour venir à bout des grondements d'intestins. Et on ne lésine pas sur le thé vert.

6. Accélérez

Pour vous aider, vous avez le droit de demander du renfort ! Profitez des cures de compléments alimentaires pour amplifier les bienfaits de votre alimentation. On privilégie le charbon végétal, le cumin, ou encore l'artichaut. 

Mais ces compléments alimentaires sont bien là en renfort : ils ne vous empêchent pas de surveiller votre alimentation et ne remplacent pas les légumes ! Eh oui…

On en connaît qui vont pavaner sur la plage cet été !

AP

 

Crédit Photo / Pinterest