COUPLE : NON, tout n'est pas FINI avec LUI !

Grosse dispute, claquage de porte et annonce de rupture : « Eh bah si c’est ça c’est fini ! », « Eh bah ouais c’est fini ! » Et bim, le voilà partie, et vous en pleure à appeler toutes vos amies en larmoyant « C’est fiiiiniiiihiiihiiiii » au téléphone.

1. La source de la rupture n’est pas bonne

Vous vous êtes quittés, mais pas pour les bonnes raisons. Pas parce qu’il a fauté grave, vous a menti ou trompée, ni parce que l’amour est mort et enterré, mais pour une chose extérieure au couple.

Vous avez critiqué son père et c’est parti en cacahouète ; vous vous êtes dit que tous les deux n’étaient pas faits pour vivre ensemble ; vous trouvez que l’autre passe trop de temps avec ses amis et que vous n’êtes pas assez conviée…

Bref, vous n’avez pas su dialoguer alors qu’il y a des astuces toutes bêtes et de simples compromis riquiqui à faire pour que ça s’arrange. Encore faut-il faire ces compromis...

2. Vous êtes vexée

Grosse dispute, claquage de porte et hurlement de « C'est FINIIII !!! ». Maintenant vous êtes chacun vexé de ce que l’autre a balancé et ruminez. Sauf qu’en fait vous êtes deux joyeux lurons à fort caractère qui ne veulent pas mettre d’eau dans leur vin.

Un peu de maturité... On respire un grand coup, on s’appelle et on se dit que l’on va discuter calmement avec interdiction de critiquer l’autre et de hausser le ton.

3. Vous vous disputez tout temps

Vous êtes des braillards, vous vous disputez souvent et en fait, ça vous fait du bien ! Dispute futile bien sûr, sur tout et rien et un jour, patatras, voilà que c’est allé trop loin…

Il faut peut-être calmer votre match perpétuel et se fixer des règles : on n’a pas le droit de se disputer dans la maison, on va boire un café si on a quelque chose à redire. Vous verrez que le ton ne montera plus beaucoup.

4. Vous faites trop de montagnes

Vous n’avez pas répondu à son texto immédiatement ? Il vous accuse de tromperie. Lui a passé une heure avec ses amis sans vous envoyer de message, c’est crise de nerfs et sentiment d’abandon. On se détend ! Rappelez-vous pourquoi vous êtes ensemble plutôt que d’imaginer ce qui pourrait éventuellement vous séparer.

5. C’est la douzième rupture

Vous savez que vos ruptures ne sont pas réelles… Vous vous quittez tout le temps, pour l’adrénaline, pour se sentir vivant, pour se manquer et s’aimer encore plus fort. Ne videz pas cette bouteille de Pastis en pleurant toute la nuit… Avouez-vous que c’est toujours comme ça, et que demain tout ira mieux. Attention tout de même, une relation aussi tumultueuse peut être épuisante… Il faudrait se calmer un peu sur le côté « passion hystérique » et entrer dans la phase « passion câline » non ?

 

Crédit Photo : Pinterest