La CLASSE ULTIME ? Vos IMPERFECTIONS !

Non non ce n’est pas une blague ! Pour développer une aura intense, il faut aimer ses imperfections, les choyer, les mettre en valeur et leur dire « Imperfection je vous aime ! »

Bon pour la dernière vous n’êtes pas obligée de le crier dans la rue, on pourrait vous prendre légèrement pour une cinglée…

1. De l’importance de l’amour du gros nez

Gros nez, petits seins, oreilles décollées… Peu importe le complexe que vous avez et essayez de planquer depuis le CM2, il faut impérativement se mettre à l’aimer gros comme ça !

Tout simplement parce que plus vous le cachez, plus il se voit, plus les gens remarquent votre malaise et plus vous perdez en « aura de superwoman ». Redressez-vous, apprenez à englober votre défaut dans votre personnalité et assumez-le une bonne fois pour toutes !

Résultat ? Vous serez plus sûre de vous, aurez davantage de charme et votre défaut n’aura pas grossi pour un sou.

2. De l’importance de l’humour du gros nez

Encore une fois, quel que soit votre défaut (on aime bien dire gros nez), il faut que vous vous moquiez de lui ! Vous n’avez pas de seins ? C’est pas grave, personne ne meurt à la fin. Mais puisque c’est votre particularité, riez-en !

On vous trouvera sacrément détachée et drôlement moins égocentrée qu’une nana qui ne pense qu’à avoir le physique parfait. Vous récolterez même la plupart du temps des : « Meuuuuuh non t'as pas des mini seins ! C’est charmant en plus, je ne te verrais pas du tout avec des gros seins ! » Bah ouais, parce que sans vos « défauts », les gens ne vous reconnaîtraient pas.

3. De l’importance de la mise en valeur du gros nez

On ne vous dit pas de farder de rouge votre cher tarin, mais mais mais… de ne pas croire qu’il est la bête noire de votre physique. Posez la question à plusieurs personnes, ils vous diront que c’est ce qui fait votre charme. Parce que la nature est bien faite ! Si elle a semé en nous des « imperfections », c’est parce que la perfection est flippante, froide et non charmante.

Votre défaut, c’est le coup de crayon brouillon du peintre : fouillis, étrange, incompréhensible, mais révélateur de génie.

 

Léa Philippe

Crédit Photo : Pinterest