La TO DO LIST pour obtenir TOUT ce que vous voulez

Que toutes celles qui n’ont jamais rusé pour parvenir à leurs fins lèvent le doigt. La petite moue enjôleuse pour que Charmant file vous chercher un paquet de Haribo, on la connaît toutes.

Les techniques les plus efficaces…

1. On commence avec un bon basique : le sourire tout mignon

« Minouchet (oui, il faut un surnom bien gnangnan pour aller avec), tu veux bien me déposer ce soir chez Sophie, son copain l’a larguée (une fois de plus) et elle a besoin de compagnie ? Et si tu pouvais, en prime, faire les courses en rentrant, tu serais un AMOUR… » On n’oublie pas le battement de cils pour faire bon effet, et le tour est joué.

2. Si ça ne marche pas, on tente la moue de bébé lapin nain

Le bébé lapin nain est LA bête à copier en matière de trognonitude  (oui, on vient de l’inventer ce mot). Une boule de poils minuscule qui paraît sans défense et TELLEMENT adorable qu’on lui passerait ses 4 volontés sans arrière-pensée. Alors on étudie bien la bête, et on note la petite moue mi-innocente mi-regarde-comme-je-suis-trop-chou, et on fait pareil.

3. On enchaîne avec le couinement de chiot

Vous savez, le petit chiot qui glapit faiblement pour bien vous montrer qu’il est à votre merci, et qu’il a urgemment besoin que vous le preniez dans vos bras pour le rassurer ? En fait, c’est une technique redoutable qui nécessite une concentration exemplaire et un entraînement de la voix (voire une tisane avant peut aider).

4. Le remerciement bien chaleureux

Ça marche aussi avec les collègues de bureau, alors on n’oublie pas de faire une grosse bise à Patoche qui nous a encore débuggé notre ordi, voire à lui payer un café. Vu le nombre de fois où vous avez recours à ses services, mieux vaut vous le mettre dans la poche.

5. C’est gagné ? N’oubliez pas le coup des yeux qui pétillent

Tadaaaaaa ! Il vous a offert pile-poil la montre de vos rêves, celle devant laquelle vous lorgniez devant la vitrine à chaque fois que vous passiez devant, et pour laquelle vous avez envoyé un nombre incalculable de signaux (il faut ce qu’il faut). Attention, c’est le moment de sortir votre plus beau jeu : sautillements frénétiques sur place (étudiez bien votre nièce de 6 ans avant), yeux qui pétillent (mettez le paquet) et petits cris de ravissement (pas ceux du bébé lapin, hein).

Enfin, attention tout de même… On pourrait passer pour une allumeuse…

Crédit photo : Pinterest