La COUCHERIE qui FOIRE

Ah vous et vos papillons qui croustillent au cœur de votre bidon… Il vous joue des tours, car prennent souvent le dessus sur votre radar anti-salaud… Du coup, vous vous retrouvez le cœur en mille morceaux, la larme à l’œil, désespérée sur ce monde de gros bougre…

Attention à la coucherie foireuse…

1. Le grand soir, c’est ce soir !

Ce soir, c’est décidé, vous offrez votre nénuphar à zozo (oui vous aimez bien parler un peu comme dans l’ancien temps, c’est romantique !)… Huile sèche à l’odeur enivrante, petite épilation charmante, dîner léger mais aphrodisiaque, bonne bouteille de vin et culotte de princesse : ce soir, c’est fête !

2. L’arrivée du monstre

Le prince arrive dans votre appartement rangé, astiqué et récuré. Il vous dit qu’il a déjà mangé lorsque vous lui proposez de dîner… Ah… Et une demi-douzaine de Saint-Jacques foutue… Vous lui servez un verre de vin qu’il sirote en deux temps trois mouvements. Il n’est pas hyper tendre avec vous… Mais bon, vous vous dites que c’est parce qu’il est timide.

« C’est mignon chez toi, on baise ? » n’est pas exactement ce qu’il a dit, mais quasi. Après avoir fini son pinard, il vous a empoigné un sein histoire de dire « Bon, je ne suis pas là pour rien hein ! »

 [SAUT_PAGE] 

3. La coucherie mémorable.

Ça oui, vous vous en souviendrez ! À peine a-t-il posé ses lèvres sur vous qu’il a déjà fait tomber son caleçon (en vous laissant le soin d’enlever votre culotte), et vous voilà moitié sur votre canap’, moitié sur votre tapis en train de subir l’abrupt assaut de zozo…

 [SAUT_PAGE] 

4. Le départ

Quatre minutes plus tard, il a remis son caleçon, son pantalon et sa veste (il avait gardé sa chemise…) Vous lui demandez s’il veut regarder un film ou boire un verre et là : « Ah désolée non je dois filer vite j’ai des amis qui m’attendent pour une super soirée ! » Aïe. Vous venez de recevoir une meute de pics à brochettes dans votre cœur.

 

RADAR ANTI-SALAUD OU ETAIS-TU ???

 

Crédit Photo : Pinterest