Mais qu’est-ce qui m’a pris d‘AVOIR UN BÉBÉ !

Oh un enfant, mais oui quelle bonne idée, le chien vient de clamser et on s’ennuie un peu à la maison ! Ça va être chouette, on pourra jouer aux parents bio, cool, ultra détendus et tellement différents de tous les autres parents !

Notre bébé sera exceptionnel, pas du genre criard et baveux, mais rigolard et souriant !

Hin hin hin… Traitre de maternité, ça ne s’est pas du tout passé comme prévu !

1. Il bave tout le temps

Vous ne mesuriez pas la capacité en litres de bave qu’un bébé était capable de produire. Du coup, vous restez parfois perplexe devant cet escargot bulleux et gluant et vous dites qu’il ne va jamais s’arrêtez de baver. En plus, vous avez toujours eu peur des limaces et des escargots.

2. Il n’est qu’un glouton

Vous êtes traumatisé par sa capacité à boulotter goulument tout ce que vous lui proposez. Impossible de vous y faire, quand vous aviez huit ans, votre hamster est mort étouffé par une croquette.

 [SAUT_PAGE]

3. C’est sale

Vous n’aviez pas pensé au nombre de fois dans une journée ou vous côtoierez des excréments. Ça vous bloque, d’ailleurs, votre vocabulaire ne comprend même pas le mot « caca ».

4. L’allaitement

Vous n’arrivez pas à allaiter. Vous faire aspirer le nibard par un petit être qui vous a déjà exploser le vagin, c’est NADA. Mais même l’idée d’avoir du lait dans vos (anciens) jolis petits seins fermes vous débecte, vous n’avez jamais était très produits laitiers.

 [SAUT_PAGE]

5. Vous êtes une « maman »

Quoi que vous fassiez, on veut vous coller dans le club des « mamans ». Votre collègue jeune maman qui ne vous calculez jamais veut à présent déjeuner tous les midis avec vous pour discuter bons vieux souvenirs d’épisiotomie.

6. Le jugement

Quand on vous voit vous resservir du vin, on vous regarde avec un air culpabilisateur et l’on vous dit d’un air pincé : « Ah tu n’allaites pas ? » Tu sais, c'est ce qu’il y a de mieux pour bébé.

 [SAUT_PAGE]

7. Bébé est un prénom

D’ailleurs vous ne supportez plus tous ces manuels, magazines, pubs, sites, copines qui appellent votre bébé « bébé ». « Tu sais, bébé va avoir besoin de beaucoup d’amour, tu ne peux pas vivre comme avant ! », «  Bébé fait ses dents ? Le remède miracle pour le soulager ! » Vous en êtes à vous demander l’intérêt de lui avoir donné un prénom à la naissance.

8. Votre corps vous manque

Vous pensiez que votre jolie silhouette allait revenir vite… Et puis non. Votre ventre est mou et parsemé de zébrures rougeâtres. Vous avez l’impression d’être un gros poulpe échoué.

 

Oh, tiens, il a vomi…

 

Léa Philipp

 

 

Crédit Photo : Pinterest