J'ai TROP MANGÉ : comment bien DORMIR ?

Le livreur de courses est passé et le frigo est teeeellement plein que j'annonce à Charmant – avec des étoiles dans les yeux – qu'on va pouvoir se concocter un festin ce soir !

Beaucoup trop de nourriture plus tard, on est nettement moins frais et on ne sait plus comment se mettre pour faire disparaître l'impression persistante qu'on pèse un quintal et qu'on ne digérera JAMAIS tout ce qu'on vient de dévorer.

1. Boire après coup

Pendant le repas, pas la peine de s'enfiler des litres et des litres d'eau (ou de vin, encore moins), au risque de gonfler comme une petite barrique et de perturber les enzymes qui aident à bien digérer. Maintenant qu'on a la sensation qu'on a assez mangé pour la prochaine décennie, je vais faire deux infusions : une à la camomille pour dééétendre un peu les estomacs et les intestins et une à la menthe, histoire de faire passer en douceur les ballonnements so sexy qui font vivre un enfer à mon Zozo.

2. Se faire un automassage

Avachie sur le canapé, j'ai l'impression que la fin de ma vie est proche mais j'angoisse à l'idée de mourir à cause d'une overdose de bouffe, parce que franchement, c'est con. Hop, je m'extrais des coussins avec grâce (non) pour aller chercher de l'huile d'amande douce dans laquelle je dilue quelques gouttes d'huile essentielle de lavande. Et c'est parti pour un automassage du ventre en cercles autour du nombril pour souuulager un peu tout ça.

3. Se mettre au frais

Avant de penser à aller digérer difficilement sous la couette, il y a une étape indispensable à franchir : la baisse de température. Même si Gustave est un grand frileux (oui, je trahis ton plus grand secret, mais c'est pour la bonne cause), je file ouvrir la fenêtre de la chambre pour aérer un peu. C'est bien connu, un corps au frais s'endormira beaucoup plus facilement qu'un corps non seulement bourré de nourriture (coucou les linguine au pesto et au parmesan) mais aussi engoncé dans trois épaisseurs de couette.

4. Avaler du curcuma

Depuis le temps que je répète à qui veut l'entendre (mes collègues, Charmant, la boulangère, le chat de ma pote Soso) que le curcuma est un remède magique… Bah voilà une excellente occasion de le prouver au monde entier. Je vais sortir mes petites gélules magiques à base de curcuma et de thym et en avaler une avec plaisir pour faire passer la sensation de lourdeur extrême qui me donne envie de mourir depuis tout à l'heure.

5. S'armer de patience

Boooon, ça commence à aller un petit peu mieux, cette histoire, mais ce n'est pas encore la grande forme. Je rêve d'aller me fourrer sous la couette comme un gros burrito sur une assiette mais il faut rester patieeeente. Pourquoi ? Parce qu'il vaut mieux espacer le repas et le coucher de deux heures, pour éviter les reflux acides (miam) favorisés par la position couchée. Allez, je propose à Charmant de mater un dernier épisode de notre série, pour faire passer le temps !

6. Se poiler

Des études scientifiques trèèèès sérieuses montrent que le rire est excellent pour la digestion ! Je ne vais pas dire ça trop fort à Gustave, sous peine de me manger l'intégralité des blagues des Grosses Têtes et donc de mourir par overdose, non, je vais plutôt lui proposer de zieuter bonne vieille comédie doudou qui marche à tous les coups !

 

Bref, on va bien trouver le moyen de faire swinguer nos estomacs pour qu'ils arrêtent de mourir à demi !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest