ALERTE mon VENTRE explose : système D pour le remettre d'aplomb

Oui oui oui flagellez-moi, couvrez-moi de boue, j’ai passé ces dernières semaines à me goinfrer, à remplir béatement mon petit estomac de beaucoup trop de chocolat, de marrons glacés et de petits canapés feuilletés divins.

Et maintenant, je morfle…

Il est graaaaaaand temps de donner un bon coup de balai là-dedans !

1. J’attaque un nettoyage de fond

Pour commencer les choses par le bon bout, il est urgent de faire place nette à l’intérieur, parce que je sens les bouts de gras de la bûche pâtissières se balader un peu partout dans mon organisme et ça commence à me faire flipper…

Alors, pour bouter ces petites toxines malfaisantes hors de moi vite fait bien fait, je sirote des tisanes : thym, mauve, pissenlit, reine des prés, romarin, je remplace chaque pause café par une pause tisane.

Oui, je file aux toilettes toutes les 2min30, mais au moins, ça va mieux !

2. Je saupoudre mes bouillons

Non, je n’ai plus la force d’avaler autre chose que des petits bouillons de légumes trèèèèèès doux.

Mais j’ai mon petit truc pour attaquer la prochaine salve de soirées crêpes qui débutera bientôt, sans que mon système digestif ne rende l’âme : le curcuma !

Une épice magique qui protège l’estomac et aide à faire passer les repas les plus copieux tout en légèreté…

3. Je balance des agents spécialisés

De redoutables alliés tout prêts à faire le ménage à l’intérieur sans décaper, et à rééquilibrer tout ce bordel interne : des probiotiques !

J’entame une cure sur un bon mois, histoire de maximiser ses bienfaits, et je les laisse faire le boulot comme des grands.

4. Je consomme alcalin

Je bannis pendant quelques jours tout ce qui est trop acide pour mon bidon : café, chocolat, tomates, agrumes… Et je les remplace par des aliments alcalins, qui vont adoucir mes muqueuses digestives : carottes, potiron, courgettes, haricots verts, brocolis, champignons…

En petits veloutés, en poêlées, à la vapeur… j’alterne pour ne pas avoir l’impression d’être en train de me transformer en légumes sur pattes !

5. Je grignote

Pour une fois, c’est permis et même recommandé ! Alors non, je ne me bourre pas de Twix et de Maltesers entre deux repas, hein…

Mais je fractionne, tout simplement : je mange par petites portions, en prenant un plat simple au déjeuner, et en réservant le dessert à plus tard. Et si j’ai faim, je fonce sur les amandes !

6. Je mâche

Je laisse tomber l’engloutissement vorace de mon sandwich-triangle-pain de mie pas très bon devant l’ordi , et je me pose vraiment, même 30 minutes, pour satisfaire ma faim.

Entre chaque bouchée, je pose mes couverts, et je m’emploie à mastiquer pour bien sentir toute la saveur de ce que j’avale, et faciliter ma digestion.

En plus, comme je suis rassasiée plus vite grâce à cette technique élaborée, je mange des portions parfaites !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest