POILUCHON : mes techniques pour être DOUCE comme un petit PANDA

Arrêtez tout et filez vous épiler, bande de petites gourgandines duveteuses ! Oui, c'est LE moment de passer sous l'épilateur ou la cire car la lune est descendante (oui, je me la joue un peu gourou, c'est vrai).

Mais cette fois-ci, pour être sûre d'avoir une épilation plus au poil qu'un poil (épilation, poil, vous l'avez ?), j'ai décidé de me pencher sur les MEILLEURES techniques qui vont me garantir de loooongues semaines de tranquillité.

1. La cire nouvelle génération

Mon esthéticienne a promis de me faire découvrir une cire totalement novatrice de la marque Epiloderm. Elle permet une épilation dans le sens de pousse du poil (#Révolution) et elle est naturelle (à base de résine de pin et de cire de carnauba) et fabriquée en France. Cerise sur le chauffe-pot, elle est thermo-active et s'adapte à la température du corps comme ça, en un claquement de doigts ! Du coup, adieu les réactions cutanées et la peau fragilisée après le passage en institut.

Et pour ne rien gâcher, elle me permet carrément 6 looongues semaines de tranquillité et une diminution progressive de la pilosité.

2. L'épilateur friendly

Avant, quand je pensais épilation, je pensais épilateur, suppôt de Satan, odieux appareil de torture et autres noms d'oiseau qui lui vont comme un gant… Mais maintenant que je sais ENFIN comment prendre soin de ma peau avant, j'ai un résultat plus que parfait. Avant toute chose, je fais des gommages régulièrement, pour éviter de me retrouver avec de vilains poils incarnés qui gâchent ma vie… Et mon épilation ! Autre petit détail, mais qui a son importance, je fais en sorte de tenir toujours mon épilateur parfaitement perpendiculaire à ma peau.

Enfin, sans prendre une équerre non plus, hein, mais je fais gaffe à ne pas le tenir complètement tordu...

3. Les erreurs fatales

J'ai longtemps été une novice en épilation. Tellement novice, que je m'adonnais même à la pratique du rasoir pour gagner du temps. Sauf que je devais repasser sur mes jambes tous les 3 jours et que j'en ai vite eu marre de cette affaire ! Alors avec l'apprentissage, j'ai compris que le rasoir n'était PAS ma meilleure option, loin de là.

Et comme je n'étais pas à une ou deux bêtises près, je croyais dur comme fer qu'il fallait prendre une douche APRÈS épilation, donc j'avais la peau uuultra irritée par l'eau chaude. Depuis, j'ai appris que la chaleur de la douche était bénéfique avant le dépoilage, pour dilater les pores et assouplir les poils.

4. Les soins S.O.S.

Qui dit épilation quand on n'est pas très douée, dit forcément désagréments impossibles à éviter.

Cire trop chaude… Hiiiiiiiiii, groooosse brûlure en approche ! Je file sous un jet d'eau froide pendant 15 minutes avant de retirer la cire tout en douceur. Ensuite, une crème très grasse en cataplasme viendra soulager la douleur.

Pour apaiser ma peau un poil irritée après une épilation quelle qu'elle soit, je mise sur de l'aloe vera ou encore de l'huile d'amande douce pour hydrater les zones sensibles… #CoucouYuki

Et – bien entendu – je dis bye bye au soleil, aux gommages, à la piscine, à la mer, aux câlins un peu trop violents et à tous les soins qui contiennent de l'alcool, pour ne paaaas aggraver les choses !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest