5 conseils pour la PREMIÈRE RENCONTRE avec les BEAUX-PARENTS

Vous avez trouvé le Zozo que vous cherchiez et vous filez le parfait amour depuis des semaines.

Et après avoir passé le cap de la rencontre des amis, qui est – avouons-le – une vraie épreuve, vous ne pouvez plus échapper à l'étape la plus redoutée…

Les BEAUX-PARENTS !

Alerte à Belle-Maman, on vous donne quelques conseils pour le premier contact… 

 

1. Ne pas (trop) fayoter

Quand on rencontre ses beaux-parents pour la première fois, on aime bien se faire passer pour une femme ultra polie, ultra gentille, ultra généreuse, ultra intelligente… Bref, ultra TOUT pour leur fils chéri. Sans compter qu'il s'agit aussi un peu d'une compète entre ses parents et les nôtres : l'idée c'est de montrer qu'ils ont fait du bon boulot avec nous autant qu'eux avec lui (ou pas)…

Mais le risque c'est de se perdre dans les compliments en tout genre, pour se faire bien voir et surtout se faire bien aimer. Sauf que, dire à Belle-Maman que son intérieur rococo à la déco improbable est SU-PER, c'est s'exposer au risque qu'elle vous offre quelques-unes de ses pièces fétiches quand vous l'inviterez chez vous. Alors nous on vous le dit, mollo sur les excès de zèle ! On dit ça, on dit tout.

 

 

2. Ne pas se sentir trop à l'aise

Si vos beaux-parents ont l'air, au premier abord, très gentils et adorables, n'oubliez pas que vous êtes sous analyse complète et sous tous les angles ! Belle-Maman ne laissera rien passer et ce n'est pas le moment de faire un pas de travers. Alors, inutile de se sentir très mal à l'aise, au point de ne pas quitter des yeux ses chaussures, au risque de passer pour une constipée des relations humaines.

Mais attention à ne pas se sentir TROP à l'aise. Et pour ça, vous pouvez être sûre que vos beaux-parents y mettront du leur. Par exemple, si Belle-Maman vous demande de la tutoyer, parce que « quand même, vous êtes la fiancée de mon bébé chérinounet », NE LE FAITES SURTOUT PAS : ceci est un test ! Prétextez que vous allez essayer mais qu'il est encore un peu tôt, blablabla… Et montrez-lui qu'elle ne vous aura pas comme ça. Et bim la belle-mère !

 

 

3. Éviter de recracher la moussaka de Belle-Maman

Si vos beaux-parents vous invitent chez eux pour la première rencontre, il va falloir faire profil bas et mettre de côté vos lubies alimentaires ! En espérant que Zozo ait eu la délicatesse de penser à prévenir sa Mamounette que vous êtes allergique à l'ail et que vous détestez les tripes… Histoire de ne pas se retrouver à gonfler comme une baudruche à table, avec de la mousse blanche au coin des lèvres.

Et c'est aussi le cas si l'on vous sert un plat pourtant a priori sans risque majeur, mais qui tourne mal. Si Belle-Maman a flingué sa moussaka ou si Beau-Papa a raté la cuisson de son bœuf bourguignon, on ne fait évidemment pas de réflexion. On mâche sereinement (dans la mesure du possible...), avec le sourire, et on AVALE ! On évitera quand même de dire que c'était un délice, un « merci pour ce repas » est amplement suffisant ! Bah oui, imaginez que la prochaine fois, ils retentent le coup « pour vous faire plaisir » ! 

 

 

4. Ne pas faire de cadeaux gênants

Arriver les mains vides chez les beaux-parents alors qu'ils vous invitent pour le dîner, c'est un peu léger. On aime bien, surtout pour un premier contact, arriver avec des « petits » quelque chose (que vous aurez évidemment mis des heuuures à trouver). Mais on n'oublie surtout pas de limiter le zèle, donc inutile de leur ramener six cadeaux chacun !

Et pour la nature des cadeaux, on ne s'enflamme pas ! On se doute que vous voulez faire des « cadeaux de OUF » mais le risque est de vite tomber dans le « too-much ». Donc on oublie la liposuccion pour Belle-Maman et le bon pour un relooking de Beau-Papa et on mise plutôt sur des fleurs et une bonne bouteille de vin. Oui, c'est bien les fleurs !

 

 

5. Ne pas montrer (trop) de marques d'affection envers leur fils

Vous aimez leur fils, c'est une information qu'ils ont dû bien cerner, pour que vous soyez là, chez eux, assise à leur table et à partager leur dîner ! Alors inutile d'en faire des tonnes pour leur montrer que « leur fils c'est trop le meilleur ». Ca s'appelle du fayotage et c'est rarement bien vu…

Alors on se contente de rester naturelle, et par naturelle on entend qu'on se tient bien, qu'on ne passe pas son temps à papouiller Zozo sur le canapé, et qu'on ne lui roule pas de pelle pendant le repas. Et pendant l'apéro non plus, d'ailleurs !

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest