SEXE : comment j’ai COUCHÉ avec BOB l’ÉPONGE

Petit weekend aux airs de vacances pour ne pas perdre le bon rythme estival et baignade en pleine mer : le pied !

Mais une drôle d’histoire nous est arrivée… On a été draguée par… BOB l’ÉPONGE !

 

 

 

 

 

Je profitais tranquillement de ma petite plage déserte lorsque je décidais d’aller piquer une tête ! Un peu fraiche, mais agréable, je nage de plus en plus loin pour me vider la tête… Lorsque tout à coup, je sens des chatouilles sous mes pieds. Je sursaute bois la tasse, bas des pieds comme une dératée et sens que l’on m’agrippe avec force. Je me sens emportée encore plus au large, mon cœur est à deux doigts de rompre et je reprends mes esprits une fois arrivée sur le sable.

 

Je regarde autour de moi, personne à part trois palmiers et deux rochers qui se battent en duel… Et tout autour. De l'eau ! Je suis sur une mini île. Je me demande si je ne suis pas morte lorsque j’entends une douce voix timide : « Mademoiselle ? Je suis désolée, je ne voulais pas vous faire peur… » Je regarde à côté et vois une petite éponge carrée qui s’approche.

 

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

Sacré nom d’une pipe ! C’est Bob l’Éponge ! Je le regarde avec des yeux aussi écarquillés que les siens, autant parce que c’est Bob l’Éponge que parce qu’en vrai, il ressemble plutôt à un homme éponge… Plus grand, avec des jambes de dieu grec, mais un corps spongieux et jeune… Troublant ! Je me calme en voyant qu’il est extrêmement gentil, il m’offre un jus de coco et m’explique pourquoi il m’a attrapé : une bande de petits poissons mesquins me suivait de près et souhaitait grignoter mon maillot de bain suite à un pari perdu… Bref, il m’explique en gros qu’il m’a sauvée.

 

Un peu séducteur le Bobby, mais plutôt sympa, je lui fais un bisou pour le remercier… Ça fait SLPLOTCH, c’est mou et humide. Un peu dégueu. Lui pense que c’est une avance alors me prends carrément dans ses bras. Aaaarrg, c’est mouillé ! Et puis, ça devient chaud et confortable. Il est vrai que j’ai besoin d’un gros câlin avec toutes ces péripéties !

 

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

Je me laisse un peu aller, il s’allonge sur le sable, moi aussi… Nous sommes collés côte à côte dans une sorte de plénitude paradisiaque…  Quand tout à coup je sens quelque chose qui glisse le long de ma jambe. Je frissonne… On remonte de plus en plus près de ma culotte quand on vient carrément se poser dessus ! Je sursaute et me relève – eh oh, il y va un peu fort le Bobby – et là, stupeur : une grosse étoile de mer gluante, en short, posée sur mon postérieur, le sourire heureux et l’air bêta ! Je hurle, saisis la bête et la balance le plus loin possible.

 

Mais arrête c’est Patrick ! Oh pétard, Patrick son pote… Je suis confuse et vais le rechercher. Il a mal à une patte… Il m’a dit qu’il m’avait prise pour un rocher confortable… Qu’il est c** ce Patrick. Je vois que Bob est un peu dégouté, mais moi je commence à bien me marrer. Patrick est drôle, on se lance dans un concours de ricochets et on finit la journée en dansant autour des cocotiers !

 

C’était chouette ce revival vacancier !