Votre QUOTIDIEN ? Vie de MERDE !

Vous êtes du genre à marcher dans la crotte avec le pied droit tout en vous prenant un poteau ? Vous perdez régulièrement toutes les photos de votre téléphone portable car vous cliquez sur « Restaurer » en pensant faire une mise à jour ? Vous faites systématiquement tomber votre fourchette par terre dès que vous êtes dans un resto un peu chic ?

Vous cumulez les galères, c’est vrai… Mais sans vous, le monde serait bien moins chatoyant !

 

1. Le quinoa mort

Chaque fois que vous vous faites un petit plat sain, bio, plein de verdure, de céréales complètes, de petits oignons et de parmesan, vous le faites systématiquement tomber.

Juste à la fin. Au moment où vous posez la dernière touche de basilic frais, l’assiette glisse et se retrouve explosée par terre, recouvrant du même coup vos pieds de quinoa.

Alors ça finit devant la télé en mangeant du muesli à même le sachet. 

 

2. Le chat fou

Toutes vos amies vous ont dit de prendre un chat… « Tu vas voir c’est mignon comme tout, ça fait des câlins, c’est une réelle présence : avec lui, plus de crise d’angoisse ! »

Alors vous avez pris un chat. Mais le vôtre, il est sauvage, fait ses griffes sur vote canapé et grignote tous vos chers câbles blancs qui valent une fortune.

Vous vous ruinez en litière car il ne veut qu’une marque, la plus chère, et vous ne pouvez le laisser deux jours car il boulotte toute ses croquettes d’un coup et vomit.

Votre chat est un peu pourri quoi…

 

3. Les histoires de mec en ruine

Là, ce n’est pas que vous avez une vie de merde, c’est que le destin a choisi pour vous une ruine sentimentale complète ! Chaque type que vous rencontrez est soit hyper émotif et fini en déprime, soit complètement mégalo, soit absolument manipulateur. Et bien sûr, vous vous en apercevez quand c’est trop tard.

Vous avez fini par renoncer à la présence d’un homme dans votre chez vous, d’où le chat (pourri) que vous avez adopté.

Mais pas grave, vous savez que quelque part, existe un homme qui vit également dans une ruine sentimentale : et c’est celui-là qui est pour vous !

 

4. La famille folle

Votre famille n’a pas vraiment contribué à votre épanouissement… Vos frères et sœurs vous ont martyrisée, vos parents vous ont fait comprendre qu’en prenant cette filière littéraire, vous serait la honte de la famille, la ruine de la famille et la fin de la famille et vos grands-parents vous ont sans cesse dit qu’avec votre carcasse chétive, vous ne ferait pas de beaux enfants en pleine santé.

Bref, les repas de famille sont toujours un calvaire qui vous ramènent dans une enfance douloureuse.

Mais maintenant, vous y allez, restez à côté de la bouteille de rouge et trinquez en vous marrant à la moindre réflexion désagréable pour votre poire.

C’est presque devenu drôle.

 

5. La santé moyenne

Ah oui, on vous traite aussi souvent de « petite nature ». C’est vrai que vous chopez toutes les merdes qui trainent, et que vous passez l’hiver entre vos boîtes de médicaments, vos potions de grand-mère et vos kilos de mouchoirs. Ensuite vient la saison chaude, pendant laquelle vos allergies ressortent…

Bref, vous êtes bien emmerdées et tout le monde vous fait des vannes sur vos yeux rouges et bouffies. Une fois, un flic a même voulu vous emmener au poste car il pensait que vous aviez fumé de l’herbe.

Sauf que maintenant, vous êtes une telle pro de la maladie que vos amis vous appellent dès qu’ils ont le moindre truc : « Je prends quoi comme médoc’ pour ça ? »

« Deux cachetons de ce truc-là et trois gouttes d’huile essentielle de citrus chaque matin. Oui tiens prends, j’en ai en rab’ »

 

Vous êtes absolument indispensable pour que le monde tourne rond !

LP.

Crédit Photo : Pinterest