Plan de bataille ANTI-BOUTONS : apprenez à IDENTIFIER votre ACNÉ pour mieux la DÉGOMMER #al'attaque !

Vrai problème au quotidien, l’acné n’est pas réservée à l’adolescence, hélas ! Ces petits boutons qui ont le don de surgir aux moments les plus sensibles (vous savez, juste avant un premier rendez-vous avec Charmant) nous empoisonnent la vie…

Mais au lieu de vous jeter sur tous les traitements qui sortent dans l’espoir que vous allez enfin trouver la solution miracle, il faut d’abord prendre les choses par le bon bout : en commençant par identifier votre acné pour mieux en venir à bout !

1. Pourquoi on a de l’acné ado ?

Quand on est ado, notre corps devient une petite machine incontrôlable qui part un peu dans tous les sens : les hormones en folie causent l’obstruction des pores, avec un excès de sébum et de celles mortes en prime, et des bactéries par-dessus le tout, pour en arriver au même résultat : une acné dévastatrice ! Chez les plus chanceux, cela se traduit par quelques petits boutons par-ci par-là, quand les autres se verront affubler du doux nom de « calculatrice » durant une longue période…

2. Et pourquoi l’acné ne disparait pas une fois les hormones calmées ?

Quand on entame la vingtaine, on se dit que ça y est, notre peau va enfin se calmer et que tout va rentrer dans l’ordre petit à petit, mais que nenni : l’acné une fois installée est difficile à déloger ! Chez les femmes adultes, l’acné est le résultat d’une surproduction de sébum, qui finit par obstruer les pores et causer des boutons. Parfois, il suffit d’un simple déséquilibre des hormones (testostérone et oestrogènes) pour provoquer une belle éruption, notamment pendant la grossesse ou la ménopause. Sans oublier certains traitements comme la pilule ou les corticostéroïdes qui peuvent s’en mêler. Autant dire qu’on n’est jamais à l’abri d’une belle poussée d’acné au cours de sa vie…

3. Comment identifier son acné ?

L’acné peut prendre différentes formes, des plus légères aux plus complexes.

- si on a des petits boutons qui apparaissent de temps en temps sur le visage et/ou le front : c’est une acné légère

- si on a des boutons un peu plus nombreux qui persistent sur des zones plus étendues du visage et du front : c’est une acné modérée

- si on a des gros boutons ou des kystes enflammés, qui s’étendent sur le visage et reviennent de façon chronique : c’est une acné sévère

- si on est touché au niveau du dos, du coup, des épaules ou des fesses : c’est l’acné du corps

- si on est atteint à la fois sur le visage, la poitrine, le dos, les fesses ou le cou : c’est une acné corps et visage (bravo, vous avez touché le jackpot !)

- si c’est un problème léger qui dure depuis au moins 3 ans : c’est une acné chronique légère

- si le problème persiste depuis plus de 3 ans avec de nombreux boutons : c’est une acné chronique modérée ou sévère

4. On dit stop aux idées reçues

Non, l’acné n’est pas due aux kilos de nutella que vous avez ingurgité (même si ça ne va pas arranger les choses…), ou bien à votre manque assidu de pratique sportive : ces clichés ont la vie dure mais sont totalement faux. L’acné est à la base un déséquilibre interne, qui peut être dû soit à l’hérédité (merci maman !), soit à un problème hormonal (comme quand on a des petits boutons pendant ses règles), soit à la prise de certains médicaments.

5. Comment on aide l’organisme à se rééquilibrer ?

Pour venir à bout de son acné, l’important est donc, une fois qu’on a mis le doigt sur la cause, de rééquilibrer nos hormones pour qu’elles restent tranquilles une bonne fois pour toutes. Pour cela, on fait appel à un spécialiste, qui pourra vous proposer un traitement adapté à votre type d’acné. Mais il est important de savoir que des solutions naturelles existent également, comme l'huile essentielle de Tea Tree, ou encore AcnEase : des comprimés à base de plantes qui promettent de traiter le problème à sa source, à savoir la production de sébum, sans effets secondaires nocifs, et sans affecter les hormones, le top !

AcnEase :

 

 

Crédit photo / Pinterest