POUR ou CONTRE le RETOUR du SLIP ?

Le slop… Le slibard… Le slip revient en force chez ces messieurs et on a bien envie de donner notre avis sur la question !

C’est vrai quoi, c’est nous qui sommes en première loge et on peut bien y mettre notre grain de sel.

Alors, pour ou contre le slip ?

 

 

1. C’est sexy

Fessiers rebondies, démarche chaloupée… Humm on les voit les pubs croustillantes qui nous font crier OUI AU SLIP ! Les petites fesses moelleuses dans un slip sont tellement plus canons que dans un vieux caleçon tout mou qui laisse découvrir tous les quatre matins des choses que l’on ne veut pas forcément voir au petit-déjeuner !

2. C’est pas sexy

Bon, ça peut aussi ressembler à tonton Jacky à la plage avec son moule-boulettes remonté trop haut sur le nombril… Là, le slip devient le tue-l ’amour le plus immense : il donne l’impression que le bébé en couche et le vieil adulte ont signé un pacte de non-chic.

 [SAUT_PAGE] 

 

 

3. C’est plus discret

Grâce au slip, pas de débordement douteux hors du jean ou de boudin de caleçon coincé dans la jambe. Jolie chemise, slip noir impeccable… Ça sent le chic à plein nez tout ça !

4. C’est ennuyeux

Oui alors c’est vrai que le slip ne bouge pas et reste bien planqué mais du coup, c’est vachement moins fun ! On aime bien retomber en adolescence et deviner un bout de caleçon qui se serait fait la malle par la ceinture de monsieur. On trésaille au côté Kurt Cobain, on se remémore ses émois de jeunesse et on tombe fan du côté bad boy de monsieur… Oui un rien nous touche.

 [SAUT_PAGE] 

 

 

5. C’est tendance

Regardez le carton de la marque « Le Slip Français » ! Ce n’est pas pour rien ! C’est que « le slip, c’est chic » (d’ailleurs on se demande si la chanson initiale n’était pas tel que…).

Comme les chaussettes de dandy, le slip se pare de motifs, de couleurs et devient la nouvelle cravate de ces damoiseaux. Bien coupé, un poil taille basse, l’élastique bien solide et design : ils ne pourraient porter que cale (mais oui tiens, quelle bonne idée !)

6. Ce sera éternellement ringard

Bon, il y a environ deux types par ville capables d’assumer un slip. Soit ça boudine et ça fait paupiette, soit c’est flasque aux fesses et ça fait couche sale. Franchement optons pour une valeur sûre : le slip c’est trop casse-gueule.

 [SAUT_PAGE] 

 

 

7. C’est interchangeable

Bon, interchangeable à sens unique certes… Car on peut lui piquer ! Pour un peu qu’il soit légèrement gringalet, vous pouvez mettre vos petites fesses dedans et avoir un côté « sensuel-rebel » qui sera du plus bel effet.

8. C’est addictif

Attention, s’il commence à vous piquer vos culottes en dentelle, ALERTE à l’addiction ! C’est qu’il aime tellement cette sensation d’être bien maintenu dans son beau slip, qu’il souhaite piocher dans votre garde-robe : NON tu ne mettras pas ton paquet dans ma délicate dentelle. Soyez ferme.

 

Alors ? Slip or not slip ?

 

LP.

 

 

Crédit Photo / Pinterest