Je veux un PARFUM pas comme les autres !

Parce que j’aime sentir bon (et croyez-moi, vu les spécimens que je croise dans le métro tous les jours, ce n’est pas le cas de tout le monde), mais que je n’aime pas sentir comme tout le monde…

J’ai décidé de me mettre en quête de MON parfum à moi, celui qui va me coller à la peau et laisser un sillage tellement identifiable qu’avant même d’entrer dans l’open space, on saura que j’arrive.

1. Je suis… ultra mystérieuse

Parce que ce sont toujours ces femmes hyper classes qui ont ce je-ne-sais-quoi qui fait se retourner toutes les têtes, masculines ou féminines, qui me fascinent littéralement.

Donc, j’ai filé chez Sephora et je me suis jetée à corps perdu dans les rayons des parfums de haute couture extra luxueux, et j’en suis ressortie… nauséeuse comme une femme enceinte dans ses premiers mois de grossesse, avec un mal de crâne carabiné et l’odorat d’un poulpe décédé.

Mais, j’ai quand même eu le temps de noter les bons conseils de la vendeuse : pour ce type de parfum, choisir une eau pour la journée, plus facile à porter, et garder le parfum concentré pour le soir.

Le jus à tester : les notes boisées, orientales, en misant sur l’ylang-ylang, le jasmin, le patchouli, les tubéreuses… On fonce sur le chaud chaud chaud (cacao) « Sexual healing » de la marque Art meets art (dispo en exclu au Printemps de la Beauté !), pour qu’on s’évanouisse sur votre passage.

2. Je suis restée… une grande enfant

Oui, au fond j’ai toujours été une petite fille gambadant dans la prairie comme Laura Ingalls… bon, les tresses en moins hein.

Mais l’amouuuur du caramel au beurre salé et des madeleines parfumées ne m’a jamais quittée ! (mes cuisses peuvent en témoigner)

Le jus à tester : les senteurs sucrées qui fleurent bon le macaron vanillé et la crème griottée dans laquelle on a envie de croquer… comme le stick solide Swing Beauty de Sabé Masson, avec ses notes de fève tonka et de vanille mêlées.

Crédit photo : Pinterest