MYCOSE, DÉMANGEAISON et autre GALÈRE d'ÉTÉ ne vous EMBÊTERONT PLUS !

Les petites galères gynéco, on en a toutes connu et on en connaîtra toutes encore !

Oui, sauf qu’il y a quelques astuces pour les traiter et surtout pour les éviter l'été…

Petit tour d’horizon !

1. On ne se lave pas TROP

Eh oui, c’est un comble ! Se laver, oui évidemment. Mais TROP se laver est très mauvais pour votre flore vaginale et a même tendance à favoriser les infections type mycoses et autres vilains champignons.

Votre vagin est fait pour s’auto-nettoyer (quand on vous dit que la nature est bien faite) et régule lui-même le pH à maintenir pour une bonne santé.

Sauf que quand vous abusez des douches et PIRE si vous pratiquez les douches vaginales (non, non et NOOON), vous détruisez cet équilibre… Et c’est la mycose assurée !

2. On utilise un savon neutre

Méfiance quand il s’agit de toilette intime ! Si les publicités vous incitent à utiliser des produits dits « spécialisés » pour l’entrejambes, elles ne vous veulent pas forcément du bien...

Les gels douches et autres savons spécifiques sont trop agressifs pour votre flore vaginale (encore elle !) et peuvent abîmer son pH.

Pour se laver, on privilégie donc un savon neutre au pH doux, qui laissera votre vagin se gérer tout seul. Après tout, c’est un grand, il sait ce qui est bien pour lui…

3. On sèche son maillot de bain

En vacances, on le fait toutes : on garde son maillot de bain mouillé toute la journée ! Bah oui, entre les baignades et les sessions bronzette, on se dit que c’est bon, ça va sécher…

Sauf qu’il n’y a rien de pire que de rester macérer dans un maillot de bain mouillé : les vilains champignons et autres bactéries raffolent des milieux humides et chauds… C’est donc une opportunité en or pour eux !

Après la baignade, on fait en sorte de prendre une douche pour se rincer et on met des sous-vêtements propres (ou un maillot de bain sec) ! Histoire de ne pas passer sa semaine à Punta Cana à chercher une pharmacie pour des ovules pas très glamour... 

4. On limite les frottements

En vacances avec Zozo, les esprits s’échauffent plus facilement… Normal, sinon ce n’est pas drôle. Alors les parties de jambes en l’air et les siestes coquines, ça y va !

Sauf que les frottements, notamment pendant les rapports, peuvent fragiliser la flore vaginale, qui va répondre avec une méchante mycose pas drôle du tout !

Alors pour éviter ces mauvaises surprises, on utilise de temps en temps du lubrifiant, histoire de mettre au repos notre petit entrejambe fortement sollicité entre les câlins coquins, les vêtements trop serrés et le chlore de la piscine ou le sel de la mer !

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest