8 TRUCS pour éviter les MYCOSES en été !

Chaleur + humidité = le parfait combo pour une mycose qui veut nous pourrir la vie et s’inviter dans notre culotte !

Mais on l’attend de pied ferme, la petite… Parce qu’on a de quoi la renvoyer dans ses pénates, vite fait bien fait !

1. En évitant les serviettes hygiéniques

Ou, plus exactement, en en changeant le plus régulièrement possible si on en utilise, pour lutter contre la macération inévitable… Toutes les 4h au grand maximum !

2. En arrêtant de gambader en maillot de bain mouillé sur la plage

Déjà, parce que ça colle aux fesses, ensuite, parce qu’en faisant ça on laisse le champ libre aux mycoses qui s’en donnent à cœur joie ! Alors après la baignade, on se rince à l’eau claire, et puis on enfile son maillot sec pour bronzer.

3. En sirotant son p’tit jus

Le jus de cranberries est LA boisson qui aide à lutter contre les infections urinaires, mais pas que ! Ce petit jus magique permet de prévenir naturellement les vilaines infections, et de sauvegarder la dignité de votre entrejambe tout l’été.

4. En arrêtant de vouloir tout faire pour tout le monde

Songez-y un peu : qui, chaque été en vacances sans faillir, se retrouve à tout organiser pour que tout le monde passe un été radieux et sans nuages ? Eh bah oui, c’est Bibi ! Et Bibi, en se pliant en 4, elle s’épuise surtout et elle augmente son niveau de stress… Et voilà la joyeuse petite mycose qui s’en vient, valise sous le bras, s’installer dans Vagino Del Toro. Alors cette fois, c’est repos ! Et les autres sauront bien vivre tout seuls…

5. En faisant une petite cure de probiotiques

Quelques jours avant de partir, on attaque ses gélules préparatrices au soleil ET on n’oublie pas ses probiotiques, qui sont connus pour remettre le système digestif d’aplomb, mais sont aussi de précieux alliés pour la flore vaginale ! On peut les acheter directement à la pharmacie, mais il existe aussi des tampons spécifiques, à utiliser pendant les règles, qui libèrent ces bonnes bactéries directement dans le vagin. Tout ce qu’il vous reste à faire ? Profiter de la plage !

6. En bannissant le Lycra

Et, globalement, toutes les matières synthétiques pour nos petites culottes d’été ET nos pantalons et autres shorts. Pour vivre heureux, notre pubis doit être bien dans ses baskets ! (enfin, dans sa culotte en coton, plutôt)

7. En refusant les avances poussées de Zozo sur la plage

Évidemment, la nuit est belle (elle est sauvage…) et chaude, mais le sable pleiiiiiin de microbes dans votre culotte en coton, c’est no way ! On ne cédera que sur une surface adaptée à notre popotin.

8. En arrêtant de vouloir décaper Foufounette matin et soir

En matière d’hygiène intime, la règle d’or à retenir : un lavage par jour suffit amplement ! Avec un produit adapté bien sûr, pour ne pas perturber Mâdâme, et qu’elle nous le rende bien !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest