Les MYTHOS-TEXTOS : comment les REPERER

On sait bien que vous allez passer quatre heures à lire et relire ce texto d’une demi ligne qu’il vous a envoyé… Vous passerez par toutes les phases : euphorie ultime, détresse, angoisse intense, désespoir…

Mais surtout… Vous aurez du mal à discerner le beau texto du mytho texto…

Ouvrez vos chakras, connectez votre radar anti-connards et observez.

1. La demi-ligne

Vous vous êtes fendue d’un long texto sympatoche comme tout, et lui répond par un « Cool, hâte de voir ça ».

Premier réflexe : « Han le connaaaard ! » parce qu’il a le vocabulaire d’un poulpe congelé.

Bon, calmons-nous. Vous avez certes la verve plus développée que lui, mais il n’est pas forcément en train de vous prendre pour une cruche.

Option 1 : il a l’orthographe moyen et ne veut pas trop vous le monter.

Option 2 : il fait dans le simple et l’efficace et n’aime pas les conversations par textos.

Options 3 : vous avez déjà tout dit dans votre texto dons il n’a plus que ça à répondre.

Option 4 : il s’en contre-fout.

Le meilleur moyen de savoir sur quelle espadrille danser ? Répondre courtement « Cool ! Café demain ? »

Vous verrez bien quelle option se validera.

 [SAUT_PAGE]

2. L’explication à rallonge

Vous tentez de le voir, d’en savoir un peu plus sa situation ou lui posez une question un peu intime ? Il vous répond par une tartine alambiquée.

Là, ça pue.

A la question « Et… Tu es « dispo » pour que l’on se voit ? », la réponse « Hey hey salut toi, cool d’avoir de tes nouvelles, ça me fait ultra plaisir J ! Pas mal pris avec le boulot de mon côté (je t’avais parlé de ma promotion ?), je dois souvent finir grave tard du coup je ne peux pas trop prévoir. Tu sais quoi, je t’appelle dès que j’ai un petit créneau qui se libère OK ? C’est moi qui t’appelle. Gros bisous ! » est une réponse de merde.

Ce troufion ne sait pas dire non mais ne dit pas oui. Next !

 [SAUT_PAGE]

3. L’invasion de smileys

Un petit smiley de temps à autre, OK. Une invasion totale, c’est flippant. On a l’impression que notre portable a choppé une varicelle chelou, ou bien que le type en question est un psychopathe qui passe par dix-huit phase émotionnelle en une minute.

Mais surtout, c’est un bon moyen d’esquiver… Si le zozo que vous avez rencontré abuse des émoticônes pour répondre à chaque question, méfiance…

A votre « J’ai passé une très bonne soirée… », il répond « :D ;) [pouce levé], il se fout un peu de vous…

Franchement, imaginez cette réaction en face à face : « C’était une bien belle soirée hein ? », « Yeah ! Wouh ! Cool ! Swag ! »

Foutage de tronche non ?

 

Léa Philippe.

Crédit Photo / Pinterest