Je bronze TOUT ROUGE, que faire pour HÂLER comme un pain d'épice ?

Nos gambettes toutes pâlottes, elles ont un peu de mal à bronzer…

Et notre trogne, elle vire plutôt au rose crevette qu’au hâle doré.

Pas de panique, cet été les peaux blanches, elles vont bronzer !

1. Préparer

Notre peau pâle, elle est plus fragile au soleil : bah oui, on a un poil moins de mélanine que les peaux foncées et on est donc plus exposées aux méchants rayons ! Hors de question, donc, de foncer au soleil : on doit préparer notre peau ! On se donne un petit coup de pouce en faisant une cure de gélules solaires, qui activeront naturellement la pigmentation de la peau, à coup de vitamines E et B2, de cuivre ou de sélénium. On commence la cure quinze jours avant l’exposition prolongée et on la continue pendant puis après ! Tout un programme. 

 

2. Protéger

Les peaux blanches ne doivent en aucun cas être dispensées de protection solaire ! Inutile de vouloir faire sa Beyoncé avec de l’huile de bronzage : notre peau claire, elle est plus fragile, qu’on le veuille ou non ! Comme on veut éviter le coup de soleil, suivi de la peau-de-serpent-qui-mue, on se tartine de crème solaire, à haute protection. Inutile de faire sa mauvaise trogne : on veut de l’indice 30 voire 50 ! Et qu’on se le dise, ce n’est pas parce que l’on met de la crème solaire qu’on ne bronzera pas !

 

3. Encourager

On n’a pas dit qu’on n’avait pas le droit de booster un poil notre bronzage de Visage-Pâle… Alors on se donne un petit coup de pouce, dans l’assiette, cette fois-ci : on mise sur les carottes, les épinards, les abricots… Bref, tous les aliments riches en carotène, qui vont encourager notre stock de mélanine et donc pigmenter notre peau. Traduction : manger des carottes nous fera les cuisses roses ! Eh oui, ce n’était pas QU’une excuse pour nous faire avaler nos crudités quand on avait 6 ans !

 

4. S’exposer intelligemment

Tordons le cou à une idée reçue qui a la dent dure une bonne fois pour TOUTES : on ne bronze pas QU’en plein soleil !! On ne fonce pas se faire griller de 9h à 18h en plein cagnard, surtout quand on a une peau blanche ! On évite les expositions entre 12h et 16h, là où le soleil est le plus fort ! Et rappelez-vous : les rayons UV qui nous donnent bonne mine se trouvent aussi dans l’air ! Vous bronzerez tout aussi bien à l’ombre de votre parasol, les risques de brûlures en moins !

 

5. Hydrater

Avec notre peau pâlotte, le moindre rayon UV qui passe par-là est une agression supplémentaire pour nos gambettes ou notre trogne ! Alors on ne coupe pas à l’hydratation intensive. Eh oui, une peau hydratée et en bonne santé est aussi plus en forme pour prendre des couleurs ! Même si on s’est tartinée toute la journée de protection solaire, on n’oublie pas l’étape crème hydratante le soir, après la douche par exemple. Et oui, l’hydratation passe aussi par l’intérieur : on boit de l’eau tout au long de la journée ! On sait, on ne le répètera probablement jamais assez.

 

6. Patienter

Quand le soleil pointe le bout de son nez et que l’on doit dévoiler nos gambettes toutes blanches, on aimerait évidemment avoir un teint à la Rihanna en deux temps et trois mouvements. Sauf que, pour rappel, Rihanna, elle a quelques prédispositions génétiques qui lui donnent ce teint. DONC, nous, on y va mollo : on s’expose petit à petit : on commence par des expositions de 30 minutes, puis au bout de quelques jours on passe à une heure, ainsi de suite. Hors de question de griller (oh oh) les étapes. Patience… 

Crédit Photo / Pinterest