8 INSULTES pas vraiment VULGAIRES à avoir sous le COUDE ! #Patate

Jurer comme un gros charretier, c’est pas vraiment élégant mais qu’est-ce que ça fait du bien…

Mais  bon, comme on n’a pas envie de passer pour une vraie beauf au repas de mémé ou pour une dingue dans notre open space, on s’est fait une petite liste d’insultes qui passent crème mais soulage tout autant !

A vos stylos…

 

1. Patate

Au lieu de gros con, connard, abruti fini… Un petit « Patate » lâché mignonnement vous donnera un côté sympa et tolérante alors que dans le fond, vous voulez juste dire « sombre con ».

2. Purée de pâté !

Plutôt que de lâcher un gros « putain », vous pouvez concentrer votre haine dans un « purée de pâté » plutôt qu’un « putain de merde ». La pomme de terre, ça marche toujours bien.

 

3. Le gros goujat…

C’est chic et ça a presque plus d’impact qu’un « oh le salaud… » Ca permettra de glisser tranquillement en réunion que Phiphi vous a fait une grosse crasse est un « un goujat tout de même » sans dire qu’au fond, c’est tout simplement un gros encul*…

4. Ahahahahahah

Un rire gras et profond pour répondre « Va te faire foutre » sera bien plus classe.

 

5. Tu me prends pour un jambon ?

Plus attrayant et surprenant que « Arrête de me prendre pour un conne » !

6. Raclure de fond de bidet

Lorsque vraiment vous n’en pouvez plus, utilisez le mot raclure additionné à un vieil objet aura beaucoup plus de panache. Le temps que l’autre comprenne, il ne pourra pas répliquer et vous l’aurez séché sur place.

 

7. Petit fifrelin

Dites ça à un enfant que vous avez envie d’insulter très fort mais que vous ne pouvez pas car la maman est à portée d’oreille.

8. Oh le souillon

Pour parler gentiment du chat dégueulasse (mais adoré) de votre pote, qui vient de gerber sur la moquette.

 

Crédit Photo / Pinterest