SEXE et ODEURS CORPORELLES : la REVELATION

Pas de panique petits naseaux sensibles, nous n’allons pas prôner un retour au manque d’hygiène et à la transpiration abusive !

Simplement revenir sur un point assez oublié dans nos rapports : le sexe a une odeur et notre excitation en dépend grandement !

Retour sur nos effluves…

 

 

1. L’odeur excite

Vous pensiez qu’en vous parfumant abondement avant un rencart ou avant un rapport sexuel ajouterait une dose de sex-appeal ? Eh bien non ! C’est tout l’inverse.

Masquez ses odeurs naturelles avec des parfums chimiques suppriment les phéromones dégagées par les effluves corporelles. Phéromones qui jouent un grand rôle dans l’excitation et le désir pour une personne…

De nombreux tests ont été faits sur divers cobayes homme ou femme et chaque étude en conclue que nous sommes attirés par les odeurs assez fortes, pleines de phéromones qui nous donnent envie de rugir. Graooooow.

 [SAUT_PAGE] 

 

2. A la conquête de l’odeur

Lors d’une fellation ou d’un cunnilingus, on découvre l’odeur de l’autre au plus près. Les poils pubiens renferment d’ailleurs un puissant dosage de phéromones, participant à l’excitation sexuelle.

Bien sûr, il ne s’agit pas de ne pas se doucher pendant trois jours pour être à son top niveau de séduction. Ces odeurs excitantes sont des odeurs « propres ».

Chacun doit trouver son bon dosage : les odeurs musquées et plus intenses sont plus fortes dans les poils. Si vous préférez les odeurs discrètes, l’épilation est une bonne solution (eh oui, monsieur aussi peut faire une peu de ménage en bas !) ou un petit nettoyage avant câlin. Le tout est d’en discuter.

 [SAUT_PAGE] 

 

3. La mémoire du pif

Les odeurs laissent des traces dans notre ciboulot… Il peut vous arriver d’être excitée par un parfum ou une odeur précise parce que vous avez vécu une scène érotique en lien avec cette senteur.

C’est pourquoi on perçoit certaines odeurs avec délice et d’autres avec dégout : elles sont associées à des souvenirs ! Cela voudrait donc dire que notre passion pour le chocolat n’est pas la faute de notre gourmandise mais est simplement liée à nos joyeux gouters d’anniversaire ?

Qui ne s’est pas sentie rassurée à l’idée de dormir seule avec le t-shirt de son cher et tendre lève la main ! Ou qui - allez on ne le dira à personne - n’a pas ressorti le doudou de son enfance les soirs de coup de blues ?

 

C’est dit, le sexe nous mène vraiment par le bout du nez ! 

Crédit Photo / Pinterest