Et SI c'était NOUS, les CONS ?

On cherche sans cesse le meilleur moyen d’être plus rapidement au courant de l’infos, du buzz et l’on veut être le créateur divin de la bonne idée à partager sur Facebook.

On cherche à être aussi intelligent que beau que féministe qu’anti-gluten et qu’antipolitique… On cherche à être tout en même temps…

Mais si on n’était rien à la fois ?

 

 

1. La connerie, un mode de vie

Être  con-con et faire des trucs cons-cons, c’est un peu le nec plus ultra . Arborer un déguisement de licorne, porter des pantalons trop courts ou acheter des trucs super vieux en Formica super cher est LE mode de vie « cool ».

Alors pour être reine de la connerie, tout en y allant mollo quand même on sélectionne et on trie. Non cette table en forme de licorne n’est pas indispensable, oui ce vernis tête de lion peut être amusant pour une soirée.

Soyons cool-con.

 [SAUT_PAGE]

 

 

2. L’abrutissement pour règle

Côté génération de zombie, on est pas mal. Regardez les enfants avec leur tablette. Abrutis dès trois, ans, ils ne réfléchissent plus que sous le prisme « Star Wars-guerre-jeux de combat-lapins crétins.

Nous-même sommes un peu une bande de lapins crétins. Notre pouce va plus vite que notre cerveau pour scroller sur Instagram ou Facebook, et notre pensée se résume à du « like » ou « dislike » !

Pour contrer le phénomène, on s’oblige à ne se connecter qu’à certains moments donnés. En rentrant du boulot, on lit un magazine dans le bus plutôt qu’un écran et chez soi, on passe des moments sans rien d’allumer.

Oh ! Le monde ? C’est donc ça ? C’est joli…

 [SAUT_PAGE]

 

 

3. La nourriture comme étendard

Le combat le plus virulent semble être celui… de la bouffe. Dans un monde qui meurt de faim, il est assez curieux de voir que le soucis numéro un est de savoir si l’on est plutôt gluten-free, sans-viande ou sans lactose.

On s’acharne sur Facebook dès que l’on voit un bout de poulet trainer : criiiiiiiiime contre l’animalité entend-on par des voix porteuses de paires de boots en cuir…

Alors pour être éthique mais pas intox, on se détend, on arrête de hurler sur tous les toits qu’on a arrêté le lait (c’est, bien, c’est notre choix) et on respecte le choix des autres. Oui il mange du gluten, et oui il a le droit et c’est même peut-être un individu normal…

 [SAUT_PAGE]

 

 

4. L’égoïsme comme repère

Le selfie. Le cher selfie… Il a dicté tout un mode de pensée tourné vers le soi. Les réseaux sociaux ne sont pas vraiment des réseaux de gens, là pour se découvrir et partager, mais plutôt des personnalités seules face aux autres montrant son meilleur profil.

Si l’on veut se tourner un poil plus vers les autres et faire partie du clan des résistants du selfie, on doit s’imposer quelques règles… Interdiction de changer sa photo de profil Facebook plus d’une fois dans le mois, interdiction de poster le détail de sa vie sur les réseaux sociaux (non, « Je mange des petits carottes râpées bio » ne sert pas la communauté) et on ne fait pas de selfie la bouche en cœur. Interdiction.

 [SAUT_PAGE]

 

 

5. L’attaque comme arme

Pour se défendre, il y a un truc vieux comme le monde qui ne marche pas vraiment mais continue de faire rage, c’est l’attaque. Sauf que nous, on est bien planqués dernière nos petits smartphones pour attaquer… Du coup, on tape plus fort, parce qu’on n’a pas peur de se prendre une baigne. Et c’est peut-être dommage…

Cela donne des incidents diplomatiques sur Facebook, des règlements de comptes dignes de la pire des mégères et des ruptures amicales à tout va.

Pour contrer ce phénomène, on s’interdit de balancer de la haine sur les réseaux sociaux. Un truc à débattre OK. Un truc sur lequel on a juste envie de cracher ? On passe son chemin.

Déjà, parce que ça ne nous rend pas beau de se mettre en colère tout rouge. Et parce que ça ne sert strictement à rien, à part à devenir pas beau.

Pour ne pas finir en vieille aigrie, on passe son chemin… Facebook et ses polémiques ? On s’en fout. Une photo du untel – que l’on ne connait même pas – et qui fait débat sur Instagram ? On passe…

Vous verrez, vous gagnerez en sérénité d’un coup !

 

L.P.

 

Crédit Photo : Pinterest